Welcome to the Jungle - Logo

Briller à la machine à café le 23 janvier 2020

Briller à la machine à café le 23 janvier 2020

Parce qu’on sait à quel point paraître malin est primordial lors des pauses entre collègues - surtout si le boss tend l’oreille -, la rédaction de Welcome to the Jungle vous livre toutes les deux semaines les dernières actus chaudes du monde du travail. On vous en prie, c’est normal.

FRANCE

Les start-up ont la cote

D’après Emmanuel Macron, « Une start-up nation est une nation où chacun peut se dire qu’il pourra créer une start-up. » Le Président de la République, qui affirmait il y a un an vouloir faire de la France la “nation des start-up” dans les cinq ans doit voir les chiffres de l’Insee d’un bon œil : 815 000 entreprises ont vu le jour sur le sol français au cours de l’année 2019. Mieux, l’institut enregistre surtout une hausse de création de start-up de 17,9% durant les douze derniers mois. Parmi tous les types d’entreprises, ce sont les micro-entreprises qui ont le plus augmenté, avec un taux de croissance de 25,3% entre 2018 et 2019, représentant une création sur deux. En termes de secteurs, l’industrie (33,5% des nouvelles entreprises) et les services aux ménages (28,4% des start-up) sont ceux qui ont le plus innové. Enfin, bonne nouvelle pour les entrepreneurs, les échecs de start-up ont baissé de 4%. De quoi encourager les futurs chefs d’entreprise.

Le freelancing, ami des cadres français

Tout plaquer pour se mettre à son compte, bosser de chez soi et être son propre patron, c’est possible, et de plus en plus répandu. En effet, l’Ifop a mené un sondage sur la question du statut de travailleur indépendant, qui concerne aujourd’hui un million d’actifs en France. Résultat : parmi les cadres, 80% estiment que cette forme de travail est “totalement adaptée aux attentes des actifs”. C’est pourquoi 3 Français sur 10 affirment avoir “déjà songé à quitter un emploi pour travailler en freelance”. Ce qui séduit le plus les Français, c’est surtout la liberté que permet ce statut, pour 50% d’entre eux, leur permettant notamment un meilleur équilibre vie pro - vie perso. Plus précisément, l’organisation du temps de travail intéresse 25% des actifs, avant le choix des missions (17%) et l’absence de hiérarchie (11%). Un besoin d’autonomie qui illustre un réel changement sociétal et qui laisse à penser que le freelancing va continuer à se développer sur du marché du travail français.

MONDE

Nouvelle année et productivité : l’heure du bilan a sonné

Si vous avez passé votre lundi déprimé et peu productif, c’est normal : ce troisième lundi de janvier a été tristement nommé “jour le plus déprimant de l’année”. Si ce mood n’est que passager et souvent contesté, le premier mois de la nouvelle année est aussi le moment de faire le bilan sur la productivité des actifs à l’année, souvent encore mise à l’épreuve, Blue Monday, ou non. L’étude Workforce View in Europe 2019, menée par ADP, explique les raisons d’un manque d’efficacité au travail. Selon 23% des sondés, c’est particulièrement le “management déficient” qui a été contre-productif en 2019, un chiffre en hausse depuis l’année précédente (19 %). Autres freins : l’inefficacité des systèmes et processus pour 18% des européens, à égalité avec un manque de personnel de soutien. Ainsi, si le Lundi Blues ne sera bientôt qu’un mauvais souvenir, de nombreux points pourraient être améliorés pour favoriser la productivité des employés tout le reste de l’année.

Vous devriez adopter une plante au boulot !

Ficus, aloe vera ou cactus, ça vous parle ? Pas besoin d’avoir un balcon ou un jardin pour ressentir les bienfaits d’une telle acquisition : votre bureau fera l’affaire. Bien au-delà de l’aspect esthétique, les bénéfices d’une plante sont nombreux. Selon une première étude faite par des chercheurs japonais de l’université de Hyogo, un quota vert d’une plante pour trois employés permettrait de diminuer leur stress. Plus surprenant, d’après le travail mené par une chercheuse de l’université de Cardiff en 2014, cela permettrait même d’augmenter la productivité de 15%, tout en stimulant la créativité. Enfin en 2008, une étude norvégienne de Bringslimark, Pati I et Harti g prouvait déjà que le taux d’absentéisme baissait de 10% dans un tel environnement. Gros bonus, l’effet dépolluant d’une plante, qui réduirait de moitié la quantité de CO2 de l’open space et de 20% la quantité de poussière et de bactéries ! Ou comment combiner - plutôt facilement - efficacité et bien-être des employés.

États-Unis : augmenter le salaire minimum pour réduire le taux de suicide

Belle entorse au dicton « L’argent ne fait pas le bonheur ». Une étude publiée dans le Journal of Epidemiology and Community Health en ce début d’année 2020 affirme qu’augmenter le salaire minimum des salariés américains, âgés de 18 à 64 ans et ayant étudié jusqu’au lycée, d’au moins un dollar de l’heure pourrait réduire le taux de suicide de 3.5 à 6%. Et pourtant, à l’échelle fédérale, le salaire horaire minimum légal n’a pas augmenté d’un centime depuis fin 2009, bien que les gouverneurs soient autorisés à décider du montant en vigueur dans l’état qu’ils gouvernent. Quant aux personnes ayant poursuivi leurs études après le lycée, elles seraient moins concernées par cette corrélation, car moins enclines à toucher le salaire minimum. Les chercheurs ont conscience que le suicide est “l’indicateur le plus extrême du désespoir”, mais prennent également en compte dans leur étude la dépression et les tentatives de suicide, bien plus nombreuses que le passage à l’acte, mais moins facilement quantifiables.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photos by WTTJ

Entreprises à découvrir :
Smallable
Printemps
The Agent
Niji
Margo Bank
Coyote System
Moment
Jedha
WiredScore
Advalo
Club Maté
Farmitoo
Houzz
Lulu dans ma rue
M6 Publicité
Actusite
Weloop
Spintank

Anais Koopman

Journaliste Welcome to the Jungle

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :