Happy Hour : les 4 news positives du 7 mai 2020

Happy Hour : les 4 news positives de l'emploi du 7 mai 2020

En cette période difficile où nous sommes assaillis d’informations anxiogènes, où nous comptons chaque jour les morts du coronavirus, la rédaction de Welcome to the jungle a fait le choix de vous parler aussi de ce qui allait bien. Ce n’était pas facile, mais nous avons réussi à trouver 4 actus positives qui vous feront garder l’espoir de jours meilleurs.

Des “chèques tourisme” pour relancer l’activité touristique ?

Alors que le tourisme se retrouve très fortement impacté par la crise du coronavirus, une lueur d’espoir est apparue lundi 4 mai pour les hôtels et les restaurants. Une douzaine de députés et présidents de régions ont en effet proposé au premier ministre, la création d’un « chèque tourisme » pour relancer l’économie touristique dans toutes les régions françaises. Ces derniers estiment que cette mesure pourrait soutenir efficacement « les 210 000 cafés et restaurants et 20 000 hôtels » en France, qui génèrent environ « deux millions d’emplois directs et indirects » et qui sont totalement à l’arrêt depuis le début du confinement.

Le biais donc, d’« un titre spécial de paiement dédié (type titres-restaurant, chèques culture, chèques vacances, chèques cadeaux, CESU, CAP, etc.) » dématérialisés ou non, permettrait une relance économique rapide du secteur « par la consommation ». Il concernerait des territoires spécifiques qui seraient visés « pour une durée limitée à six mois. » Ce dispositif qui s’adresserait en priorité aux « 50% de Français en-dessous du revenu médian, c’est-à-dire aux 40% de Français qui n’ont pas l’habitude de partir en vacances. » Les signataires demandent à Édouard Philippe les moyens pour mettre en place un tel système en réunissant les acteurs du tourisme et enfin “sauver les meubles” ces prochains mois. De quoi garder un peu d’espoir pour cet été !

Une aide de 200€ mise en place pour les jeunes

Au mois de juin, une aide de 200 € sera versée à près de 800 000 jeunes de moins de 25 ans, qu’ils soient étudiants ou non. Le premier ministre Édouard Philippe l’a en effet annoncé le lundi 4 mai en même temps que la présentation d’une stratégie de déconfinement au Sénat : « En raison du confinement, les restaurants universitaires ont fermé. Aussi, beaucoup de jeunes ont perdu les emplois dont ils ont besoin pour se nourrir et payer leurs loyers. Certains jeunes se sont retrouvés dans une situation que je sais dramatique. »

La mesure sera a priori effective à partir de juin. Elle concernera en priorité les étudiants en situation précaire, à savoir ceux qui ont perdu leur emploi, leur stage ou encore dont la famille habite en régions d’Outre-mer et qui n’ont pu retourner chez eux à cause du confinement. Dans un second temps, les jeunes qui touchent les APL (aide personnalisée au logement, ndlr) percevront cette aide. Si une date de début n’a pas encore été arrêtée par le gouvernement, la prespective de cette aide doit déjà en rendre heureux plus d’un !

Les droits des intermittents du spectacle prolongés dans le cadre d’un « plan d’urgence pour la culture »

Depuis maintenant deux mois, les intermittents du spectacle sont sur la touche. Mis à l’arrêt en même temps que toutes les productions cinématographique et audiovisuelles au début du mois de mars, ils étaient alors près de 15 452 artistes à ne plus avoir aucune activité, d’après le Syndicat français des artistes (SFA). En sachant que bon nombre d’entre eux seront dans l’incapacité d’atteindre leurs 507 heures annuelles nécessaire à l’assurance chômage, ils réclamaient au président « une année blanche » afin de contrer l’année noire qu’ils subissent actuellement. Et l’appel a bien été entendu !

Emmanuel Macron l’a annoncé mercredi 6 mai lors de la présentation de son plan d’urgence pour la culture, en assurant une prolongation de leurs droits jusqu’à la fin du mois d’août 2021. Si l’incertitude règne encore après la déclaration présidentielle, et ce notamment du côté des principaux intéressés, la mesure adoptée était toutefois l’une des revendications les plus importantes des grands oubliés de cette crise.

La région Ile-de-France crée un programme alimentaire régional avec les agriculteurs franciliens

Après Des bras pour ton assiette, une nouvelle initiative survient pour venir en aide aux agriculteurs, mais cette fois ci, ce ne seront pas les seuls concernés ! Il s’agit en effet d’un programme alimentaire lancé par le Conseil régional d’Ile de France qui s’engage à acheter des produits frais aux agriculteurs franciliens pour les distribuer ensuite aux plus démunis. « Nous voyons monter la pauvreté et la précarité dans nos territoires, ce qui exige une réponse alimentaire urgente et solidaire » a aini expliqué Valérie Pécresse mardi 5 mai lors d’une visio conférence adressée à la presse. Christophe Hillairet, président de la Chambre d’agriculture de la région Île-de-France a lui aussi précisé : « on va relever ce challenge de fournir ces paniers en produits frais » et pour conforter ces paniers, « la chambre va demander à chaque agriculteur de donner l’équivalent d’une tonne de blé (soit environ 170 euros). » Si le volume de production agricole n’a pas été précisée par la présidente de la région, le projet est d’ores et déjà censé durer jusqu’au mois de décembre 2020.

Les horticulteurs et pépiniéristes franciliens, dont les secteurs sont particulièrement impactés par la crise du coronavirus recevront également une aide plus localisée de la part de la région. Cette aide prendra la forme d’un « fond d’urgence de 1,5 million d’euros » mais aussi d’une commande publique de 1 million d’euros d’arbres et de végétaux qui auront vocation à être plantés au siège du conseil régional à Saint-Ouen et dans les lycées de l’Ile-de-France. Encore une bonne nouvelle pour nos producteurs !

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook, LinkedIn et Instagram ou abonnez-vous à notre newsletter  pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles !

Photo d’illustration by WTTJ

Elise Assibat

Journaliste - Welcome to the Jungle

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :