5 conseils à retenir pour développer sa mémoire

Développer sa mémoire : nos 5 conseils

« Je perds la mémoire », « J’ai une mauvaise mémoire », « J’oublie tout », sont des pensées qui vous tourmentent au quotidien ? Les pertes de mémoire, on en a tous ! Elles peuvent survenir à tout âge, et peuvent affecter notre travail comme notre vie personnelle. Alors pourquoi oublions-nous une action effectuée hier, alors que nous nous souvenons des moyens mnémotechniques utilisés à l’école (Mais où est donc Ornicar ?) ou de la première poésie apprise par coeur ?

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible d’entraîner sa mémoire, comme on entraînerait un muscle. Welcome to the Jungle vous dévoile une liste d’astuces pour ne plus avoir la mémoire qui flanche !

Comment notre mémoire est-elle construite ?

On parle de “la mémoire”, mais en réalité, il existe plusieurs mémoires ! Nous ne stockons pas toutes les informations au même endroit. Il y a la mémoire à court terme, ou mémoire de travail, pour les informations que nous stockons que quelques instants. C’est la mémoire que l’on utilise quand on lit par exemple. On se souvient du début de la phrase pour en comprendre la fin, fin que l’on oublie pour passer à la phrase suivante. Puis la mémoire à long terme avec :

  • La mémoire procédurale : elle nous permet de faire des actions et des mouvements du quotidien (marcher, faire du vélo, tenir sa fourchette, etc.) C’est la première que nous développons à notre naissance et c’est celle que perdent les personnes atteintes d’Alzheimer.

  • La mémoire perceptive : c’est celle qui nous permet de reconnaître des objets ou des personnes par exemple.

  • La mémoire épisodique ou autobiographique : ce sont les épisodes de la grande série que forme notre vie. Notre dernier anniversaire, notre premier baiser, nos disputes avec nos parents, etc. Tous ces souvenirs ont un point commun, ils sont replacés automatiquement dans leur contexte avec la date, le lieu, les personnes présentes au moment où l’action s’est déroulée.

  • La mémoire sémantique : celle qui héberge d’une part nos connaissances générales : dates historiques, sens des mots, capitales etc. Et de l’autre nos connaissances personnelles : notre histoire (adresse où l’on habitait, nom de notre institutrice de CE2 etc.)

  • La mémoire prospective : celle qui nous permet de nous souvenir de ce que nous devons faire dans le futur (une réunion dans deux jours, une deadline dans deux semaines, etc.)

Comment exercer sa mémoire ?

Au travail, une meilleure mémoire peut aider à booster ses performances, à aiguiser son sens de l’observation, à mieux anticiper et même à éviter certaines situations de stress. Alors comment la muscler et l’entraîner ?

1. Être attentif à chaque détail

Grâce à nos cinq sens chaque zone de notre cerveau reçoit des messages qui lui permettent d’analyser et d’enregistrer les informations, c’est ce que l’on appelle l’encodage. Nous avons plus de chance de retenir quelque chose si cet événement est retenu par plusieurs de nos sens (musique d’ambiance, goût d’un plat, discussion, tenue de votre collègue etc.) Au moment de retenir le message donc, essayez de solliciter plusieurs sens pour mieux vous en souvenir par la suite.

Le mieux est encore d’essayer de visualiser l’information en associant un mot à une image. Vous devez raccrocher l’information à une perception personnelle.

2. Utiliser la méthode dite de « la chambre romaine » ou « méthode des lieux »

La méthode des lieux est une astuce ancienne des orateurs grecs et romains pour mémoriser facilement leurs longs discours. Le principe est simple : il s’agit de construire son « palais mental ».

Le palais mental est conservé dans votre mémoire épisodique et votre mémoire des lieux. Imaginez un endroit que vous connaissez bien (la maison de vos parents par exemple) dans lequel vous pouvez vous promener mentalement. L’idée est donc de stocker dans une série de lieux que vous connaissez déjà des informations que vous voulez mémoriser à long terme (votre pitch sales, votre discours pour un meet-up, une série de chiffres aléatoires). Pour les fans, le concept du palais de la mémoire est montré dans la célèbre série Sherlock et détaillé dans cet article The Secrets of Sherlock’s Mind Palace. Alors, comment ça marche ?

  • Imaginez votre palais mental et divisez-le par pièces. Exemple : entrée, salon, chambre, salle de bain…
  • Organisez votre palais. Il existe plusieurs méthodes possibles, une des plus répandues est de déterminer cinq stations ou loci (lieux en latin) c’est-à-dire les endroits précis où vous allez déposer les images que vous devez retenir. Exemple de loci dans le salon : le fauteuil, la bibliothèque, la télévision, la plante, et le tapis.
  • Imaginez ensuite un trajet mental que vous pourriez effectuer dans chacune des pièces en vous arrêtant sur chaque loci. Tentez de le parcourir plusieurs fois rapidement pour l’avoir parfaitement en tête.
  • Placez la liste des images que vous souhaitez mémoriser. Vous pouvez placer une seule image par loci, ou plusieurs. En placer trop risque d’être difficile, surtout si vous débutez. Par exemple pour une liste de courses dans mon salon : je pose un avocat sur le fauteuil, du riz dans la bibliothèque, des yaourts sur la télévision, des cotons sur la plante, et du lait sur le tapis. Ou si vous voulez vous souvenir d’éléments pour une présentation, vous pouvez associer des images à ces éléments et les placer dans votre palais mental.

3. Faire des jeux pour entrainer sa mémoire

Les jeux qui stimulent le cerveau comme le Sudoku ou les mots-croisés peuvent se révéler extrêmement utiles. De surcroît sur papier ils permettent de faire une coupure avec les écrans. Vous pouvez aussi trouver en accès libre une multitude de jeux malins pour exercer sa mémoire. Enfin, rien ne vaut un jeu de société classique qui permet de partager un moment convivial en famille ou avec des amis.

De nombreuses applications ont été développées, avec des versions gratuites suffisamment complètes pour y trouver son compte :

  • Lumosity, un ensemble d’exercices créé par une équipe de neuroscientifiques et qui améliore la mémoire. Les minis-jeux sont associés à un programme quotidien afin de faire progresser son joueur.
  • Peak : une application d’entraînement cérébral astucieuse, avec une collection de mini-jeux couvrant des sujets tels que la mémoire, le langage, l’agilité mentale et l’attention. Les jeux sont suffisamment variés pour éviter que la pratique ne devienne répétitive.
  • Elevate : la grande rivale de Peak. Les visuels sont clairs et les mini-jeux simples et accessibles. Il y a plus de 30 tests de mémoire, de concentration, de mathématiques, de compréhension et d’autres compétences mentales. L’application met en place un suivi de vos exercices et progrès sur son calendrier, et permet de peaufiner les niveaux de difficulté en fonction de votre progression.

4. Méditer pour être plus attentif

Les bienfaits de la méditation ne sont plus à prouver. Méditer permet d’améliorer notre capacité de concentration. Or être concentré sur sa tâche, ou rester attentif en réunion par exemple, reste la meilleure astuce pour améliorer notre mémoire. Quand nous ne sommes pas attentifs, les souvenirs que nous fabriquons sont moins fiables, moins solides. Comment calmer le flot de pensées qui défilent dans votre tête ? Pratiquer la méditation rien qu’une dizaine de minutes pas jour améliore la capacité de mémorisation.

5. Mieux dormir pour mémoriser plus

Le manque de sommeil, parce qu’il induit le manque de concentration et le stress - facteurs qui paralysent la mémoire - est néfaste. On ne le dira jamais assez alors pour bien roupiller : évitez la caféine et la théine, dinez léger, ne vous empêchez pas de vous endormir (pour finir un film par exemple), fuyez les écrans, et évitez de pratiquer un sport avant de dormir.

Évidemment, une bonne mémoire ne peut se former que sur un terreau approprié. Pour la travailler, le mode de vie doit être assez sain. Sport et alimentation équilibrée sont recommandés !

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir tous nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by WTTJ

Margot Peignier

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :