Laëtitia Vitaud : la gamification du travail, un (en)jeu vertueux ?

Publié dans Work In Progress

16 déc. 2020 - mis à jour le 12 avr. 2021

auteur

Mélissa Darré

Editorial manager @Welcome to the Jungle

Par définition, jeu et travail s’opposent. Et pourtant, la gamification s’invite désormais dans toutes les sphères de la société, à commencer par celle de l’entreprise. Pour quelles raisons le ludique, supposément non productif et sans contraintes, capte-il depuis la fin du XXe siècle à ce point le management moderne ? Quels buts nourrissent cette gamification du travail ? Ses effets sont-ils nécessairement vertueux, la ludification ne peut-elle pas finalement devenir un jeu dangereux en entreprise ?

Dans cette chronique Work In Progress du 16 décembre 2020, Laëtitia Vitaud, co-fondatrice du média de la crise & de la transition Nouveau Départ,
« Si on plaque des babyfoot et des toobogans et qu’on dit “soyez ludiques”, ça peut avoir quelque chose d’infantilisant, de régressif et puis ne servir franchement à rien. […] Mais, le jeu, quand il est naturel, quand il est habilement utilisé pour augmenter la créativité, c’est quelque chose de très bénéfique de très positif. On sait que l’apprentissage se fait essentiellement par le jeu et en fait, on reste des enfants. C’est même très important de rester des enfants pour être plus créatifs. Beaucoup de recherches dans la neuroscience nous montrent que c’est comme ça qu’on reste créatifs. Georges Bernard Shaw qui disait : “Ce n’est pas parce que nous veillissons que nous arrêtons de jouer, c’est parce que nous arrêtons de jouer que nous vieillissons”. »

Suivez Welcome to the Jungle sur LinkedIn pour découvrir, chaque jour, nos dernières actualités !

Les thématiques abordées

Laëtitia Vitaud : la gamification du travail, un (en)jeu vertueux ?