Caroline Diard : télétravail, prévenir les risques psychosociaux à distance

Publié dans Work In Progress

10 nov. 2020

auteur.e
Mélissa Darré

Editorial manager @Welcome to the Jungle

Alors qu’un nouveau télétravail au long terme est vivement encouragé face à la seconde vague de Covid-19, la question de la santé mentale des collaborateurs est sur toutes les lèvres. Largement soulevés lors du déconfinement, les risques psychosociaux engendrés notamment par le sentiment d’isolement, la difficulté à déconnecter, ou encore l’anxiété due à l’actualité laissent planer une ombre en cette fin d’année. Comment les prévenir au mieux malgré la distance ?

Dans cette chronique Work In Progress du 10 novembre 2020, l’enseignante-chercheuse en management des RH et Droit à l’EDC Paris Business School, Caroline Diard dépeint la réflexion menée par un grand nombre de services de ressources humaines sur cette question primordiale des risques psychosociaux. « Ca se traduit par des formations, des guides de bonnes pratiques à destination des manageurs mais également à destination des télétravailleurs. Il y a des réflexions aussi qui sont faites autour de documents de type charte ou accord d’entreprise, qui ne sont pas une obligation légale puisque le télétravail peut être mis en place par tout moyen, mais l’employeur a quand même une obligation de protection, de sécurité. Ce sont les articles L4121-1 et L4121-2 du Code du travail, qui nous obligent en tant qu’employeur à protéger les salariés. Donc le DRH en tant que représentant de l’employeur se doit de cadrer finalement ce télétravail, pour éviter tout débordement. Les débordements ça peut être en lien avec le mangement, mais ça peut être aussi du fait du télétravailleur en lui-même qui a du mal à se déconnecter, ou qui se sent isolé et qui ne sait pas le dire », analyse-t-elle entre autres.

Suivez Welcome to the Jungle sur LinkedIn pour découvrir, chaque jour, nos dernières actualités !

Les thématiques abordées
Vous êtes fier de votre culture d’entreprise ?

Donnez-lui la visibilité qu’elle mérite.

Nos solutions
Oups
Contenu indisponible dans la langue choisie
Oups
Contenu indisponible dans la langue choisie