Les news pour briller à la machine à café le 7 mai 2020

Les actualités sur le monde du travail le 7 mai 2020

Parce qu’on sait à quel point le confinement lié à la crise du coronavirus bouscule notre quotidien et qu’il est difficile de s’y retrouver dans toute l’information que nous consommons et les ouï-dire, la rédaction de Welcome to the Jungle vous livre chaque semaine les dernières actualités chaudes du monde du travail, quelque peu bouleversé. Et n’oubliez pas de prendre soin de vous !

Déconfinement : des règles strictes à suivre en entreprise

À mesure que le 11 mai approche, les règles de déconfinement se précisent pour les entreprises. Ces mesures d’encadrement qui prennent la forme d’un « protocole de déconfinement », ont été annoncées dimanche 3 mai par le ministère du Travail et vont être imposées à toutes les sociétés qui souhaitent faire revenir leurs salariés dans leurs locaux ces prochains jours. Dans les préconisations, il est noté que chaque salarié doit désormais disposer d’un espace de 4m2 dans tous les espaces réunissant plusieurs personnes, qu’il s’agisse de bureaux, de locaux commerciaux ou même d’ascenseurs. Dans le cas où cette configuration n’est pas envisageable, les employeurs seront alors dans l’obligation de fournir à leurs salariés un masque de protection que ces derniers seront contraints de porter dans les bureaux. Aussi, le protocole rappelle que les espaces communs devront être désinfectés chaque jour et les poignées de porte le plus souvent possible.

Ces règles vont devoir être appliquées dans toutes les entreprises françaises. Le cas échéant, la responsabilité civile et pénale de l’employeur pourra être engagée. Alors, afin de garantir l’application des règles du protocole et pour optimiser au mieux le retour des équipes, des guides seront également mis à disposition des employeurs selon chaque catégorie de métier. À noter tout de même que le Premier ministre, Édouard Philippe, encourage le maintien du télétravail quand la situation le permet.

Salariés, votre entreprise ne va pas pouvoir vous dépister

De nombreux salariés, dont vous faites sûrement partie, vont reprendre le chemin de l’entreprise à partir du 11 mai, et contrairement à ce qu’on a bien voulu entendre, non, les entreprises ne vont pas pouvoir dépister leurs salariés ! Si le contenu du protocole de déconfinement se veut très strict afin de protéger au maximum les salariés, cette mesure que nombre d’entre nous avaient pourtant imaginée, se retrouve exclue du dispositif. Jugée trop intrusive en raison de la protection du « secret médical », comme l’a rappelé la ministre du travail Muriel Pénicaud, les entreprises ne pourront pas mener des campagnes de dépistage sur leurs employés.

Le protocole rappelle également que ces tests de dépistage ne peuvent être réalisés que sur prescription médicale et insiste sur le fait qu’ils sont douloureux et complexes à mettre en place. Aussi, ils nécessitent des équipements de protection particuliers et ne peuvent être faits que par des professionnels formés. De quoi décevoir les inquiets et les hypocondriaques…

Amazon est privé de chômage partiel

Pas de chômage partiel pour le géant de la vente en ligne ! Le ministère du Travail a en effet annoncé lundi 4 mai qu’il avait rejeté la demande d’Amazon : « La réponse a été négative, car la fermeture des sites de l’entreprise n’est pas liée à une baisse d’activité mais à une décision de justice. Et le chômage partiel n’est pas prévu pour cela », pouvait-on lire dans un communiqué.

Pour rappel, le groupe américain a été mis à l’arrêt en France le 15 avril dernier par la Cours de justice en raison du non-respect des conditions de travail liées au coronavirus, pointant du doigt le manque de mesures barrières telles que la distanciation sociale. Après plusieurs avertissements incitant Amazon à réduire ses livraisons aux seuls et uniques produits de première nécessité, ce que le géant américain a refusé, les dix mille employés des sites français ont finalement été mis à l’arrêt. Dans de telles circonstances, la demande de chômage partiel n’est pas passée inaperçue, et les syndicats d’Amazon se sont empressés de se mobiliser leurs troupes pour demander au gouvernement le refus d’une telle audace jugée « indécente ». Un appel qui a finalement été entendu…

Sale temps pour les avocats : 80% d’entre eux affirment avoir perdu la moitié de leurs revenus

Les avocats sont inquiets pour leur avenir… Selon l’Observatoire du Conseil National des Barreaux qui a interrogé près de 10 000 avocats sur leur ressenti de la crise sanitaire, 40% estiment que cette dernière a mis leur activité à l’arrêt, 80% affirment avoir perdu la moitié de leurs revenus et 28% réfléchissent déjà à l’éventualité de quitter leur métier. Des résultats qui font peine à voir !

Alors que la justice est presque totalement à l’arrêt, Nicole Belloubet, la garde des Sceaux, tente donc de remédier à cette situation en annonçant la mise en place prochaine de dispositifs de soutien pour les avocats. À savoir des avances sur l’aide juridictionnelle (somme d’argent que l’État peut donner pour payer les frais de justice ndlr), mais aussi un accès à des fonds de solidarité… Affaire à suivre de près, surtout lorsqu’on sait que les avocats étaient exclus des aides de l’État depuis le début de la crise.

Airbnb licencie 25% de ses effectifs

Une douche froide. Le 5 mai dernier, Brian Chesky, le patron d’Airbnb, a annoncé le licenciement de près de 1900 salariés dans le monde. Sévèrement touchée par la pandémie, la célèbre plateforme d’hébergement a décidé de se séparer de près d’un quart de ses salariés… Et ce n’est pas tout. Le groupe envisage maintenant une réduction sur les salaires de 50% par rapport à l’an dernier, dans le courant de l’année 2020.

Et les espoirs de relance dans l’après-confinement semblent tout aussi vains pour le groupe : la crise du secteur touristique connaît aujourd’hui un recul de 20 à 30% dans tous les pays du monde selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT). Alors, pour préparer un avenir qui sera « différent » d’après les mots de Brian Chesky, le groupe compte notamment limiter ses investissements et recentraliser ses stratégies commerciales.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook, LinkedIn et Instagram ou abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles !

Elise Assibat

Journaliste - Welcome to the Jungle

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Travail et coronavirus : le guide

Retrouvez tous nos articles liés au coronavirus : enquêtes, témoignages, informations et conseils.

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :