Selency, plateforme N°1 de mobilier vintage & déco chinée

Les coulisses de Selency, la révolution de la décoration

Selency(ex Brocante Lab), est le premier label en ligne de mobilier et décoration d’occasion. En passe de devenir LA marque de référence dédiée à l’univers de la brocante, cette marketplace, qui s’inscrit dans une démarche éthique & esthétique, propose des pièces uniques triées sur le volet. À vos marques, prêts, chinez !

Derrière ce succès, deux fondateurs passionnés de déco et une trentaine de jeunes entrepreneurs positifs, fougueux, un peu fous, un brin rêveurs, mais toujours pragmatiques et bien sûr talentueux, se donnent à fond ! Ils ne manquent pas pour autant une occasion de se réunir pour faire la fête, célébrer une belle journée, l’anniversaire d’un tel ou l’arrivée d’un autre ou même… rien du tout. Chez eux, on collectionne des gris-gris ultra déco, on se donne des surnoms rigolos (salut Guy !) et on se pose dans une “proue de bateau” pour les déjeuners et autres afterworks…

Christelle Foucherau, Responsable Editoriale, nous dévoile l’envers du décor… C’est parti pour une visite guidée dans la caverne d’Ali Baba de la déco vintage !

Autour du feu, je croise…

… ce serait plutôt : au détour de notre mur de juju-hat (des coiffes camerounaises archi déco qu’on accroche au mur comme des pompons et dont on raffole chez Selency), je croise une trentaine de jeunes entrepreneurs, mi-filles mi-raisins ; dont une dizaine de commerciaux, cinq techs, autant de personnes dédiées au bonheur des clients, quatre autres qui gèrent comm’, marketing & contenu ; puis les fondateurs, Charlotte et Maxime, qui ont su s’entourer d’une tribu de bosseurs archi cools et archi saucés par le projet (et je peux en témoigner, je suis la première à avoir rejoint le-dit projet !).

Lire aussi dans notre rubrique : Workers

« De start-up à licorne, ma boîte s'est transformée en babyfoot géant »

Les chefs de la tribu sont …

Cha et Max, les « founders » comme on les appelle ici. Deux personnalités très différentes, elle plutôt créa, lui plutôt pragma. Ils ont fondé le site et la boîte ensemble et ont recruté le reste de la tribu ensemble. Je ne sais pas comment ils se sont débrouillés mais, à eux deux, ils ont déniché une trentaine de personnalités hyper fortes mais aussi hyper humbles et, résultat, on a un vrai mélange de caractères au sein de la boîte, archi moteur et carburateur.

En ce sens, c’est d’ailleurs plutôt la team qui est « chef de tribu. »

En savoir plus sur : Companies

Notre tribu est vraiment unique et a des rituels immanquables comme…

… Tous les jours, 12h30, Arnaud (un des techs) poste un slack sur la channel #grossebouffe : « qui mange quoi ? » et, les minutes qui suivent, 4, 5 teams se forment pour aller chercher à manger ensemble. Ensuite, on se retrouve dans notre salle de vie qui ressemble à une proue de bateau.Ça n’a l’air de rien mais c’est notre petite routine et on l’adore. Pour le reste, on est plutôt spontané : on ne manque pas une occaz de faire la fête ensemble pour célébrer une belle journée, l’anniversaire d’un tel ou l’arrivée d’un autre ou même rien du tout. On a un vrai plaisir complètement naturel à se retrouver en off. Ce qui, pour avoir 10 ans de boîte me concernant, est vraiment précieux !

Les rites initiatiques qui attendent chaque nouvel arrivant…

… Il y a 2 ans, un Maxime nous a rejoint dans la boîte, on était 7 à l’époque. Pas de chance, il portait le même prénom que notre fondateur. On a donc tous décidé de le rebaptiser « Guy » (genre le « new guy ») pour éviter les confusions. Et c’est resté. Du coup, maintenant, on adore raconter aux nouveaux qu’on renomme toutes les personnes qui entrent dans la boîte, comme Guy. Ça dure maximum un jour et c’est très très drôle. Sauf pour Guy (déso Guy).

Je suis vêtu(e) de …

… Ça dépend. Je dirais qu’il y a un gros mouvement ASOS dans la boîte mais on a tous notre style. Particulièrement Clément, un de nos dev, qui est très chemisette hawaïenne (coucou Clément). Mais je crois saisir la question : on n’a pas d’impératif vestimentaire. Chacun s’habille comme il le sent.

Notre totem est…

… Il y a un an, TOUT le monde possédait un fauteuil crapaud dans la boîte. C’était le passage obligatoire qui montrait que tu étais un vrai de vrai de la déco chinée. Après, il y a eu les ananas en laiton. Aujourd’hui, les juju-hat. Demain… En vrai, on ne cesse d’avoir envie d’autres totems. C’est ça de bosser dans la déco.

A midi, je partage mon hamac avec…

…. Tous les jours, on mange avec quelqu’un de différent. C’est un peu un perpétuel random lunch spontané chez Selency. Il nous arrive aussi de sortir se faire un big resto tous ensemble. Avant que l’on ne change de locaux, on adorait se pointer dans un petit couscous de Ménilmontant, à 20. Les serveurs nous ont connu au début de l’aventure et s’étonnaient toujours de nous voir de plus en plus nombreux. Maintenant qu’on a déménagé, on attend de trouver notre nouveau « couscous » mais il y a tellement de restos à essayer près de nos nouveaux locaux qu’on n’a pas encore notre nouveau QG, excepté notre salle de vie en forme de proue de bateau.

A quelle heure se lève le soleil sur le camp ?

Les geeks ouvrent les bureaux (la vie appartient à ceux qui codent tôt). Le market les ferme (les créas sont meilleurs à l’apéro). Et entre ces deux créneaux, le reste de la tribu fait selon sa To Do entre 9h00 et 19h30.

Notre cri de guerre est…

« Ciao ciao » instauré par Maxime au tout début de l’aventure et repris par les nouveaux sans même savoir d’où ça vient exactement. On se dit ça pour tout et n’importe quoi : clôturer un débat, dire qu’on a fait une journée record, ponctuer une blague, saluer la smala quand on part en vacances… On le sert à toutes les sauces.

Je pars chasser des candidats…

… qui pensent se reconnaître dans cette vie d’entreprise. Qui sont entrepreneurs, solidaires, positifs, fougueux, un peu fous, un brin rêveurs, mais toujours pragmatiques et bien sûr talentueux.

Le petit truc qui peut faire la différence en entretien ? ☺

Ton sourire et ton naturel : sois-toi même, modeste & humble. Mais si tu pouvais apporter un briquet : les fumeurs de cette boîte n’ont JAMAIS de briquets.

Je suis sûre que tu seras pris….

Envie de rejoindre Selency ?

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :