Comment se fixer des objectifs SMART en béton ?

19 déc. 2022 5min

Comment se fixer des objectifs SMART en béton ?
auteur.e
Geoffroy Bresson

Journaliste

Vous voulez réussir, mais vous avez du mal à définir ce que ce mot signifie ? Vous voulez exploser vos chiffres, mais vous êtes incapable de vous projeter ? Vous voulez mettre en place une stratégie gagnante, mais vous ne savez pas par où commencer ? À toutes ces questions, la réponse tient sûrement en deux mots : méthode SMART.

La méthode SMART est une technique terriblement efficace pour se fixer des objectifs tangibles et mesurables, ceux que vous pourrez, par exemple, exhiber devant votre chef pour lui montrer à quel point vous avez réussi et que vous méritez une augmentation. Quel que soit votre secteur d’activité ou votre projet, si vous ne savez pas ce que vous voulez atteindre, il vous sera toujours plus difficile de vendre vos performances, d’analyser vos résultats, et d’en tirer des conclusions. Alors pour formaliser des objectifs concrets (pour vous-même et les autres), suivez notre guide.

Comment formuler un objectif SMART en 5 étapes ?

SMART n’est ni plus, ni moins qu’un acronyme : S pour Spécifique, M pour Mesurable, A pour Atteignable, R pour Réaliste et T pour Temporel. Chacune de ces notions représente une étape dans la définition de votre objectif. Le but ultime de cette méthode est de pouvoir définir votre « goal » en une phrase, précise, qui résume ces cinq composantes.

Exemple d’un objectif SMART: « Je veux atteindre un chiffre d’affaires de 100 000€ annuel en 2023 en travaillant avec dix nouveaux clients par mois grâce à mon site Internet. »

Vous ne savez pas exactement comment vous y prendre ? Allons dans le détail étape par étape…

Étape 1: Définissez votre S pour spécifique

Un objectif doit être le plus précis possible. Il est donc « spécifique », comprenez propre à votre projet. Il est parlant pour vous-même et les personnes qui s’intéressent à votre travail.

La question à vous poser pour vous fixer un objectif « spécifique » : Que voulez-vous exactement ?

Exemple de mise en situation : Vous occupez le poste de stagiaire dans le service communication d’une entreprise. Votre objectif est de vous faire embaucher en CDI en tant que community manager sur Tik Tok. Voilà un objectif spécifique, précis, qui vous est propre. Tout cela est digne de la méthode SMART.

Étape 2 : Trouver vos indicateurs de performance avec le M de mesurable

Pour se fixer un objectif, il ne suffit pas de savoir ce qu’on veut. Il faut savoir quantifier. Vous devez donc pouvoir déterminer par des chiffres si l’objectif a été atteint ou non.

La question à vous poser pour vous fixer un objectif « mesurable » : Avec quels indicateurs saurez-vous que vous progresser ou pas vers votre objectif ?

Exemple de mise en situation : Vous êtes manager d’une équipe commerciale dans le secteur de la téléphonie mobile. Votre équipe a vendu 2000 smartphones pendant les six premiers mois de l’année et votre objectif est d’en vendre 30% de plus pendant le deuxième semestre. Bien vu ! Voici un objectif mesurable.

Étape 3 : N’oubliez jamais le A d’atteignable

Il est bien beau de se fixer des objectifs précis et mesurables, mais cette tactique ne vous mènera pas très loin si ces résultats sont dépendants de facteurs que vous ne maîtrisez pas. Dans le meilleur des cas, vous atteignez votre objectif, sans que vous y soyez vraiment pour quelque chose. Mais dans le scénario où vous échouez, vous pouvez aussi penser que vous avez dépensé beaucoup d’efforts pour aucun résultat. Conséquence : vous êtes découragé et l’objectif que vous vous êtes fixé apparaît comme contre-productif.

La question à vous poser pour vous fixer un objectif « atteignable » : Est-ce que ce que vous mettez en place dépend de vous ? Y a-t-il des facteurs extérieurs qui peuvent impacter les résultats souhaités ?

Exemple de mise en situation : Prenons le cas d’un community manager. Sur les réseaux sociaux, il est maître de son contenu. En revanche, il ne maîtrise pas l’algorithme d’Instagram et de Facebook. Des facteurs extérieurs peuvent donc largement impacter le résultat projeté. Attention, donc, aux objectifs du type : « Je veux atteindre 10 000 followers sur Instagram. » Ce dernier doit rester adaptable au contexte et aux évolutions conjoncturelles.

Étape 4 : Pensez au R de réaliste

Un objectif SMART doit être crédible concernant le temps, l’énergie et les ressources financières disponibles. Pendant cette étape, vous évaluez l’ambition de votre projet.

Les questions à se poser pour se fixer un objectif « réaliste » : Est-il pertinent de lancer ce projet à cet instant précis ? Serait-il plus payant de le faire à un autre moment ? Doit-il être découpé en plusieurs tâches pour gagner en efficacité ?

Exemple de mise en situation : Vous êtes stagiaire dans la communication et votre objectif est de devenir directeur marketing d’une grande marque de luxe. Belle ambition, mais ne serait-il pas plus efficace de découper votre objectif en plusieurs étapes intermédiaires pour le rendre plus réaliste et concret sur le court et moyen terme ?

Étape 5 : Fixez vous une deadline avec le T de temporalité

Un objectif SMART est toujours limité dans le temps. La mission doit être atteinte avant une date butoir pour le bon déroulé du projet. On peut alors prévoir des actions correctives si l’objectif n’avance pas aussi vite que prévu.

La question à se poser pour se fixer un objectif avec une temporalité : Quand voulez-vous atteindre votre objectif ?

Exemple de mise en situation : Vous êtes chef d’entreprise et vous vous êtes fixé comme objectif de doubler votre chiffre d’affaires sur la période de septembre à octobre par rapport à l’année dernière. Bravo ! Voici un objectif ambitieux, avec une temporalité bien définie.

Allez plus loin que votre objectif SMART

Ça y est, vous avez défini un objectif spécifique, mesurable, atteignable, réaliste et limité dans le temps. Ce n’est pas pour autant qu’il faille se jeter tête baissée dans votre plan d’action. Quelques questions restent encore en suspens pour valider votre méthode.

1. Challengez votre objectif

Confrontez votre objectif aux ressources dont vous disposez, c’est-à-dire de moyens humains, financiers et techniques. Évaluez aussi les besoins nécessaires pour atteindre l’objectif.

La question à se poser : Est-ce que cela en vaut-il vraiment la peine ?

Exemple de mise en situation : Prenons le cas d’un content manager chargé de la gestion et l’écriture du contenu d’un site Internet. Il s’est fixé comme objectif d’attirer 100 000 visiteurs sur son site web dans les six prochains mois grâce à la production de quatre contenus ayant de grandes qualités rédactionnelles par semaine. Mais créer du contenu implique du temps, des outils et un apprentissage technique. Est-ce que ça en vaut vraiment la peine ? C’est ce qu’il va falloir déterminer (et budgéter) avant de valider votre objectif SMART.

2. Prévoyez des portes de sortie

Il arrive d’échouer, même si l’on est le meilleur. Doit-on abandonner son projet pour autant ? Pas forcément, si vous avez prévu des portes de sortie. L’important, quand on se fixe un objectif, c’est d’anticiper et d’imaginer des plans B, C, D, E, voire F. Grâce à cela, vous pourrez également juger du niveau de priorité de votre objectif.

La question à se poser: Qu’est-ce que je peux faire si l’objectif n’est pas atteint ?

Exemple de mise en situation : Vous êtes responsable d’une boutique en ligne et vous vous êtes donné pour objectif de multiplier par deux vos ventes sur l’année en investissant dans un budget publicitaire de 10 000€ par mois. Si vous ne réussissez pas à atteindre vos objectifs, que va-t’il se passer ? En vous posant cette question en amont, vous allez pouvoir calibrer l’importance et l’intensité de votre objectif.

Vous voilà fin prêt pour affronter vos prochains défis grâce à la méthode SMART. Et comme disait Bruce Lee : « Ne craignez pas l’échec. Ce n’est pas l’échec, mais le manque d’ambition qui est un crime. Avec des objectifs élevés, l’échec peut être glorieux. » Surtout quand on est SMART…

Article édité par Romane Ganneval, photo par Thomas Decamps

Oups
Contenu indisponible dans la langue choisie
Oups
Contenu indisponible dans la langue choisie
Oups
Contenu indisponible dans la langue choisie
Oups
Contenu indisponible dans la langue choisie
Oups
Contenu indisponible dans la langue choisie
Oups
Contenu indisponible dans la langue choisie
Oups
Contenu indisponible dans la langue choisie
Oups
Contenu indisponible dans la langue choisie
Oups
Contenu indisponible dans la langue choisie
Oups
Contenu indisponible dans la langue choisie