RESPONSABLE TACTIQUE DE L’AERONAUTIQUE OFFICIERS SPECIALISES DE LA MARINE – TACAE H/F

Résumé du poste
CDD / Temporaire
Salaire : 2K à 4,3K € par mois
Télétravail non autorisé
Éducation : Bac +3
Compétences & expertises
Adaptabilité
Systèmes aéronautiques
Travail sur le terrain
Aptitude à la conduite de véhicules
Aptitudes à la navigation
+11
Postuler

Marine nationale
Marine nationale

Cette offre vous tente ?

Postuler
Questions et réponses sur l'offre

Le poste

Descriptif du poste

Sur tous les océans et toutes les mers du monde, 365 jours par an et 24 heures sur 24, les marins assurent la sécurité et la protection de l’espace maritime français. En mer, sur terre et dans les airs, 40 000 marins se mobilisent pour accomplir des missions de renseignement, de prévention, d’intervention, de protection et de dissuasion.
RESPONSABLE TACTIQUE DE L’AERONAUTIQUE :

Missions :

L’officier de la spécialité « tactique aéronautique » (TACAE) participe, en tant que membre d’équipage, aux missions aériennes de la marine nationale. Selon la composante à laquelle il est destiné, il peut être affecté au sein d’une flottille d’hélicoptères et voler sur Caïman (NH90), d’une flottille de patrouille maritime et voler sur ATL2 ou d’une flottille du groupe aérien embarqué et voler sur E2C - Hawkeye. Il pourra également être affecté sur une base d’aéronautique navale au sein d’un centre d’expertise ou de formation.

En tant qu’officier tactique d’aéronef, il joue un rôle central dans l’exploitation opérationnelle de l’aéronef en vol, et dirige les opérateurs chargés de l’utilisation des capteurs. Analysant en permanence les données dont il dispose, il assure la cohérence de l’action et la coordination des moyens pendant la mission. Il anticipe et s’adapte en permanence à la situation tactique afin d’atteindre les objectifs assignés.

Ses missions se font au départ d’une base à terre ou d’un bâtiment de surface, dans un contexte interarmées ou interalliés. Les opérations aériennes se déroulent sur tous les théâtres d’opérations, aéromaritimes ou aéroterrestres. Les missions auxquelles il participe sont nombreuses et variées. Il peut par exemple, participer à des missions de recherche de renseignements, de surveillance de zone maritime, de lutte anti navire ou anti sous-marine, d’action d’état en mer, de défense d’une force à la mer ou de troupes au sol, etc.

Avec de l’expérience, Il évoluera vers des fonctions à fortes responsabilités, dans les domaines de la planification, de la conduite des opérations, de la formation ou de l’évaluation des équipages. Il peut être amené à travailler dans des organismes interarmées et internationaux.

Lieu du poste :

Bases de l’aéronautique navale de Hyères, de Lann-Bihoué, de Lanvéoc-Poulmic. Détachements possibles à terre ou sur bâtiments de la marine nationale.

Durée :

Contrat initial de 8 ans, renouvelable. La carrière peut se poursuivre jusqu’à 20 années de service. Il est également possible d’accéder au statut d’officier de carrière.

Rémunération :

1400€ nets au grade d’aspirant (la première année) ;

1800€ nets au grade d’enseigne de vaisseau de 2ème classe (au bout d’un an) ;

Entre 2000€ et 2200€ nets au grade d’enseigne de vaisseau de 1ère classe (au bout d’un an au grade d’EV2) ;

Entre 2400€ et 2700€ nets après 2 ans de contrat (le montant de la solde varie suivant le niveau de qualification) ;

Environ 4000€ nets pour un lieutenant de vaisseau affecté sur un bâtiment de surface à la fin du contrat de 8 ans ;

Des primes supplémentaires pourront être attribuées en fonction des missions exercées et des qualifications (embarquements, déploiements…) ;

Possibilité (prime de personnel navigant (50% de la solde de base) ;

Le/la titulaire pourra être logé(e) sur une base militaire avant de pouvoir prétendre à un logement défense ;

Avantages SNCF : tarif à -75% pour déplacements personnels ;


45 jours de permissions par an.

Formation :

5 mois de formation au management et au métier de marin à l’Ecole navale à Lanvéoc-Poulmic (29), suivis d’un stage en unité de 3 semaines, puis formation à la tactique générale de 3 à 8 mois au Centre d’Entraînement et de Formation de l’Aéronautique navale (CEFAé) de Lann-Bihoué. L’officier suit ensuite une formation de spécialisation selon la composante à laquelle il est destiné (de 1 an à 2 ans) au sein d’un organisme interarmées ou d’une base d’aéronautique navale).

Témoignage :

Témoignage du LV L. :

« Mon cursus dans la marine m’a permis d’être pendant 5 ans TACCO (TACtical COordinator) sur Atlantique 2. Cette expérience a été l’occasion de découvrir de nombreuses missions allant de la lutte contre les sous-marins à la lutte contre le terrorisme en Afrique et au Moyen-Orient. Le poste de TACCO consiste à gérer une équipe de 9 spécialistes (Radios, navigateurs, interprète photos, détecteurs acoustiques) afin de mener à bien la mission. La multiplicité des missions permet de se retrouver aussi bien à pister des sous-marins depuis la Norvège, l’Islande ou l’Italie, qu’à voler depuis une base située au cœur de L’Afrique pour travailler en soutien d’une patrouille de l’armée de terre. Ces années, bien qu’exigeantes, auront été une aventure extraordinaire, humainement et opérationnellement. »


Profil recherché

  • Etre titulaire d’un diplôme Bac+3 minimum, d’un diplôme d’ingénieur, de commerce ou de sciences-politiques, ou être en classe préparatoire scientifique et avoir été déclaré admissible à un concours d’entrée à une école habilitée à délivrer un titre d’ingénieur;

La motivation et l’intérêt marqué pour ce qui a trait au monde de l’aéronautique et des aéronefs, au domaine maritime, aux aspects tactiques et techniques des opérations sont déterminants pour une réussite dans cette spécialité.

Profil recherché : le candidat devra montrer une stabilité émotionnelle, de réelles capacités d’adaptation et un très bon esprit de cohésion pour s’adapter au travail en groupe, sous contrainte temporelle de stress ;

Les qualités humaines sont aussi importantes que les compétences techniques, de même que les capacités d’adaptation, le goût du travail en équipe, l’esprit d’initiative et le leadership.

Des capacités d’analyse, de réactivité mais aussi de disponibilité sont exigées.  Des capacités managériales et de travail d’équipe sont souhaitées.

Pré-requis :

  • Savoir nager
  • Être de nationalité française
  • Avoir accompli sa Journée Défense et Citoyenneté (JDC - ex JAPD)
  • Etre âgé de plus de 21 ans et moins de 27 ans le 1er janvier de l’année de recrutement
  • Maîtrise de l’anglais
  • Être physiquement et médicalement apte
    Age(s) :
  • Entre 18 et 26 ans (voa/vac, formations, commissariat, maistrance)

Parcours de recrutement :

  • Candidature en ligne
  • Entretien de motivation
  • Tests d’aptitude médicale
  • Commission de présélection
  • Candidats retenus : tests sportifs, linguistiques, entretien psychologique
  • Oral devant un jury
  • Commission d’admission
  • Formation militaire et métier
  • Affectation en unité

Envie d’en savoir plus ?

Postuler