RESPONSABLE ÉNERGIE PROPULSION NUCLÉAIRE A BORD DES SOUS-MARINS OU DANS LA MAITRISE DES RISQUES NUCLEAIRES OFFICIERS SPECIALISES DE LA MARINE– EPNUC H/F

Résumé du poste
CDD / Temporaire
Salaire : 2K à 4,3K € par mois
Télétravail non autorisé
Éducation : Bac +3
Compétences & expertises
Formation en ligne
Travail sur le terrain
Gestion du temps
Jugement éthique
Tests de convivialité
+6
Postuler

Marine nationale
Marine nationale

Cette offre vous tente ?

Postuler
Questions et réponses sur l'offre

Le poste

Descriptif du poste

Sur tous les océans et toutes les mers du monde, 365 jours par an et 24 heures sur 24, les marins assurent la sécurité et la protection de l’espace maritime français. En mer, sur terre et dans les airs, 40 000 marins se mobilisent pour accomplir des missions de renseignement, de prévention, d’intervention, de protection et de dissuasion.
RESPONSABLE ÉNERGIE PROPULSION NUCLÉAIRE A BORD DES SOUS-MARINS OU DANS LA MAITRISE DES RISQUES NUCLEAIRES :

Missions :

Deux dominantes sont à distinguer dans la spécialité OSM/SC EPNUC :

Officier spécialisé des forces EPNUC parcours PROPULSION 

Officier destiné à exercer des fonctions de cadre dans l’exploitation (conduite et maintenance) des chaufferies nucléaires des sous-marins à propulsion nucléaire ou de leur environnement. La fonction est conditionnée par l’aptitude à être sous-marinier et la réussite à une formation réalisée à l’Ecole des applications militaires de l’énergie atomique (EAMEA) à Cherbourg, complétée d’un module de formation d’ingénieur de quart propulsion dans les ports d’attache des unités navigantes (Brest ou Toulon). Le parcours de carrière sera essentiellement à vocation nucléaire. Au cours de son contrat, l’officier évoluera progressivement en niveaux de responsabilités techniques et d’encadrement.

Officier spécialisé des forces EPNUC parcours MAITRISE DES RISQUES NUCLEAIRES

Officier destiné à exercer des fonctions de cadre à terre et occuper des postes au sein des services de radioprotection de la Marine. Il est apte à estimer l’impact des rayonnements ionisants, à mettre en œuvre les techniques, procédures ou moyens visant à protéger les personnes, les biens et l’environnement contre les dangers associés, ainsi qu’à évaluer les risques radiologiques. Les officiers recrutés au sein du parcours MRN passeront le brevet d’atomicien (BATOM) à l’Ecole des applications militaires de l’énergie atomique (EAMEA) à Cherbourg. Cette formation dure cinq mois : trois mois de cours et deux mois de stage avec soutenance à l’issue.

Lieu du poste :

Possibilité d’un poste embarqué sur sous-marin à Brest (sous-marin nucléaire lanceur d’engins – SNLE) ou à Toulon (sous-marin nucléaire d’attaque SNA) ;
ou

au sein des états-majors des forces sous-marines à Brest ou Toulon ;
ou

au sein d’un organisme de soutien ou de formation à Brest, Toulon ou Cherbourg ;
ou

au sein d’un organisme d’expertise à Brest, Toulon ou en région parisienne.

Durée :

Contrat initial de 8 ans, renouvelable. La carrière peut se poursuivre jusqu’à 20 années de service. Il est également possible d’accéder au statut d’officier de carrière.

Rémunération :

1400€ nets au grade d’aspirant (la première année) ;

1800€ nets au grade d’enseigne de vaisseau de 2ème classe (au bout d’un an) ;

Entre 2000€ et 2200€ nets au grade d’enseigne de vaisseau de 1ère classe (au bout d’un an au grade d’EV2) ;

Entre 2400€ et 2700€ nets après 2 ans de contrat (le montant de la solde varie suivant le niveau de qualification) ;

Environ 4500€ nets pour un lieutenant de vaisseau affecté sur un sous-marin à la fin du contrat de 8 ans ;

Des primes supplémentaires pourront être attribuées en fonction des missions exercées et des qualifications (embarquements, déploiements…) ;

Le/la titulaire pourra être logé(e) sur une base militaire avant de pouvoir prétendre à un logement défense ;

Avantages SNCF : tarif à -75% pour déplacements personnels ;

45 jours de permissions par an.

La spécialité ouvre droit à la prime de lien au service d’un montant de 15000 euros conformément au décret n°2019-470 du 20 mai 2019.

Formation :

5 mois de formation au management et au métier de marin à l’Ecole navale à Lanvéoc-Poulmic suivi de 40 jours (entre mars et juin) à l’école de spécialité Energie au Pôle Ecole Méditerranée à Saint-Mandrier.
Après une première expérience formatrice dans l’environnement des sous-marins : 1 an de formation nucléaire générique à l’EAMEA à Cherbourg (pouvant être réduite si le candidat dispose d’un diplôme en ingénierie nucléaire) ;
4 mois de formation ingénieur de quart chaufferie nucléaire sur sous-marin dans une école de navigation sous-marine à Brest (SNLE) ou à Toulon (SNA).


Profil recherché

  • Etre titulaire d’un diplôme niveau Bac+5 minimum dans le domaine de l’ingénierie nucléaire, idéalement ingénieur en génie atomique de l’INSTN (PARCOURS PROPULSION)
  • Etre titulaire d’un diplôme niveau Bac+5 minimum dans le domaine de l’ingénierie nucléaire, idéalement dans la radioprotection, risque et environnement nucléaire (PARCOURS MRN)

Les qualités humaines sont aussi importantes que les compétences techniques, de même que les capacités d’adaptation, le goût du travail en équipe, l’esprit d’initiative et le leadership.

Des capacités d’analyse, de réactivité mais aussi de disponibilité sont exigées.  Des capacités managériales et de travail d’équipe sont souhaitées.

pré-requis :

  • Savoir nager
  • Être de nationalité française
  • Avoir accompli sa Journée Défense et Citoyenneté (JDC - ex JAPD)
  • Être physiquement et médicalement apte
  • Être âgé de 21 à moins de 30 ans au 1er janvier de l’année de recrutement
    Age(s) :
  • Entre 18 et 26 ans (voa/vac, formations, commissariat, maistrance)
  • 27 à 33 ans (osc, commissariat, osc ops, maistrance)

Parcours de recrutement :

  • Candidature en ligne
  • Entretien de motivation
  • Tests d’aptitude médicale
  • Commission de présélection
  • Candidats retenus : tests sportifs, linguistiques, entretien psychologique
  • Oral devant un jury
  • Commission d’admission
  • Formation militaire et métier
  • Affectation en unité

Envie d’en savoir plus ?

Postuler