Mon employeur peut-il m’obliger à revenir travailler le 11 mai ?

L'employeur peut-il obliger à revenir travailler le 11 mai ?

Même si les mesures de confinement seront allégées à partir du 11 mai, le risque de propagation du virus reste élevé. L’employeur ne peut vous contraindre de revenir au travail qu’en invoquant des besoins impératifs de service. Son choix doit être motivé, justifiant des raisons pour lesquelles votre activité ne peut être exercée en télétravail.

Vous n’êtes donc pas obligé de vous rendre au bureau à partir du 11 mai si votre poste vous permet de travailler à distance.

Désormais, l’employeur est tenu de garantir la sécurité de ses employés au sein des locaux, en appliquant le protocole national de déconfinement. Si ce n’est pas le cas, le salarié peut exercer son droit de retrait.

A contrario et le cas échéant, l’employé ne pourra évoquer les risques liés à l’utilisation des transports en commun quand on le sommera de revenir travailler au sein de l’entreprise, puisque l’employeur n’est pas responsable.

D’ici la rentrée, les parents qui ne souhaitent pas ou ne peuvent mettre leurs enfants à l’école pourront également continuer à télétravailler, toujours si leur activité le permet.

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Travail et coronavirus : on répond à vos questions

On répond à toutes les questions sur le travail que vous vous posez forcément en cette période incertaine et anxiogène de confinement et de crise san…

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :