Directeur des Ressources Humaines

31 oct. 2018

auteur.e

Jérémy Belain

Directeur des Ressources Humaines @Deliveroo

Dans un monde où l’humain revient au centre des préoccupations managériales, le poste de Directeur de Ressources Humaines (DRH) a plus que jamais sa place au sein des entreprises.

Vous êtes tentés par l’aventure mais vous hésitez encore à franchir le pas ? Découvrez tout ce qu’il y à savoir (et plus encore) sur ce métier passionnant.

Les points clés du métier de DRH

  • Un poste accessible après plusieurs années d’expérience
  • Certaines formations dédiées aux ressources humaines permettent d’accéder plus rapidement à ce métier
  • Un métier d’expertise qui peut mener vers des postes de consultant ou de Directeur d’entreprise
  • Un métier qui implique de faire preuve de polyvalence en raison des nombreux domaines de compétences auquel il fait appel
  • Le contact humain est au cœur de cette profession. Il faut donc avoir des qualités relationnelles solides pour prétendre à ce type de poste
  • Un salaire moyen compris entre 5000 et 10 000 € par mois.

Quelles sont les missions d’un Directeur des Ressources Humaines ?

Un Directeur des Ressources Humaines (DRH) doit être passionné par les relations humaines et être très polyvalent. Ses missions sont variables mais reposent essentiellement sur le pilotage de l’aspect social d’une entreprise.

Concrètement, en tant que responsable du recrutement, c’est à lui ou à son équipe de dénicher des talents uniques. De la réception des CV à l’organisation des entretiens, il sélectionne LE candidat qui saura apporter à l’entreprise ses compétences et son expérience ou met en place les “process de recrutement” que toute son équipe de recruteurs ou de chargés des ressources humaines devront s’approprier.

Un DRH doit aussi veiller à ce que la personnalité des futurs collaborateurs soit compatible avec les équipes déjà en place, pour ne pas déséquilibrer la cohésion de groupe.

Mais les missions du Directeur des Ressources Humaines ne s’arrêtent pas au recrutement ! Il s’occupe également de l’onboarding des nouveaux arrivants, c’est-à-dire qu’il s’assure que leur intégration dans l’entreprise se passe bien, de manière progressive.

Autre aspect essentiel du métier : la partie administrative qu’implique la fonction de RH. Création des contrats, gestion de la paie et des congés, arrêts de travail… Le DRH est un professionnel de la paperasse, ce qui implique d’avoir certaines connaissances législatives (et une bonne imprimante).

Enfin, le rôle d’un Directeur des Ressources Humaines ne serait pas aussi enrichissant sans l’aspect social de son métier. Il accompagne, jour après jour, la vie professionnelle des collaborateurs qui composent l’entreprise, en veillant à leur bien-être, à l’évolution de leur rémunération et autres avantages ainsi qu’à leur développement de carrière. Il veille aux bonnes conditions de travail des salariés et doit mettre en œuvre une politique RH cohérente qui permettra d’attirer des talents, de les garder et de les faire évoluer.

À l’écoute de chacun, il peut être amené à gérer des conflits, proposer des solutions pour le développement des carrières et même apporter un soutien émotionnel à ceux qui en ont besoin. La contrepartie de cela, c’est qu’il a aussi pour mission de recadrer les employés et prendre des décisions plus difficiles les concernant comme gérer les licenciements, les départs, les refus d’augmentations…

Quelles sont les qualités requises pour être Directeur des Ressources Humaines ?

Qui dit rôle à forte responsabilité, dit rôle qui nécessite de nombreuses qualités ! Mais lesquelles ?

Pour Jérémy, DRH chez Deliveroo, il est important de « vouloir être près des gens tous les jours, de pouvoir s’adapter à des profils très variés. Mais il faut aussi se rappeler que le statut de l’employeur n’est pas toujours tout rose. Malheureusement, on est aussi là pour mettre un cadre, faire appliquer des process, ce qui ne nous met pas toujours dans le beau rôle. »

Certaines compétences individuelles sont particulièrement utiles pour exercer ce métier. En voici 7 des plus importantes :

  • Qualités relationnelles : savoir écouter, faire preuve d’intelligence émotionnelle et d’empathie pour pouvoir accompagner au mieux des collaborateurs aux personnalités et aux histoires différentes, sont des prérequis indispensables pour exercer ce métier.

  • Capacités d’organisation : les tâches d’un DRH sont variées et parfois complexes. Pour assurer, mieux vaut être sûr de sa capacité à s’organiser. Évitez donc les papiers qui traînent sur le bureau et les rendez-vous marqués à la hâte sur la paume de votre main, au risque de vous retrouver débordé.

  • Aisance à l’écrit et à l’oral : que ce soit pour la communication interne ou lors des phases de recrutement, le DRH est le représentant de son entreprise. Il doit donc être capable de s’exprimer correctement, de bien choisir ces termes pour ne pas laisser de place aux malentendus et autres désagréments. La diplomatie est le maître-mot !

  • Polyvalence : si vous êtes du genre monotâche, le métier de DRH n’est peut-être pas fait pour vous. Vous serez sûrement amené à jongler entre les missions tout au long de vos journées de travail.

  • Force de conviction : si vous voulez être capable de faire venir une pointure dans votre entreprise, mieux vaut savoir trouver les bons arguments pour le/ la convaincre en ayant une fine connaissance des atouts de l’entreprise et en travaillant sur sa marque employeur.

  • Sens de la négociation : que ce soit lors de la phase de recrutement où pendant la vie du salarié, un DRH doit pouvoir négocier sur des sujets variés : les salaires, les contrats, les primes, les évolutions de poste, etc.

  • Capacité d’apprentissage : en tant que DRH, vous allez devoir absorber de nombreuses informations… et les retenir. Car vous devrez faire appel à des connaissances économiques, financières, juridiques, macroéconomiques, etc.

Bien sûr, ce ne sont pas les seules compétences que doit maîtriser un DRH, ils doit également savoir faire preuve de discrétion, être capable de déléguer, d’avoir une vision pour son entreprise, etc.

Quelles études pour devenir DRH ?

Soyons clair : on ne devient pas DRH du jour au lendemain, et rares sont les entreprises qui embauchent des débutants pour ce poste (même si vous apportez une grosse boîte de chocolats le jour de l’entretien).

Pour accéder au métier de Directeur des Ressources Humaines, l’expérience est un impératif qui sera exigé par la plupart des employeurs. En effet, être en charge de l’ensemble du personnel d’une entreprise demande des compétences humaines et techniques qui s’acquièrent avec le temps.

Jérémy Belain, Directeur des Ressources Humaines chez Deliveroo, nous raconte son parcours : « Je suis entré dans un cabinet de conseil par hasard, dans lequel je faisais du recrutement. Je me suis rendu compte que pour le métier de DRH, le recrutement n’était qu’une partie du métier. Au fur et à mesure de mes expériences, j’ai essayé d’en voir les différentes facettes, en grattant à droite à gauche ; un peu de paie, un peu de légal, un peu de développement… Et au bout de 7 ans expériences, j’ai fait une Validation des Acquis d’Expérience (VAE), qui m’a permis de valider un master en RH et d’obtenir de nouvelles compétences. »

De nombreux Directeurs des Ressources Humaines ont d’abord été chargés de recrutement ou assistants de ressources humaines avant de pouvoir accéder au poste tant convoité.

Pour accéder aux métiers des ressources humaines, avec l’idée de devenir DRH, plusieurs parcours académiques sont possibles.

Pour espérer progresser rapidement dans ce secteur, la voie royale est le master, notamment les masters spécialisés dans les ressources humaines, mais un diplôme en psychologie, en sciences humaines et sociales ou même en droit du travail peuvent également constituer une porte d’entrée vers ces métiers.

Pour ceux qui veulent entrer plus rapidement dans le monde professionnel, le DUT (Diplôme Universitaire de Technologie) en Gestion des Entreprises et des Administrations est un classique du secteur. Si vous êtes partant pour étudier une année de plus, le DUT GEA peut ensuite être complété par une licence professionnelle.

Quelques formations qui permettent d’accèder au métier de DRH :

Diplômes Bac +2

  • DUT GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations)

Diplômes Bac +3/+4

  • Licence professionnelle
  • IEP (Institut d’Etudes Politiques)
  • Ecole de commerce
  • Ecole privée

Diplômes Bac +5/+6

  • Master professionnel
  • Master à l’université
  • Grandes écoles (HEC, ESSEC, EM-Lyon, IEP…)

Quel est le salaire d’un DRH ?

On a fait notre petite enquête pour savoir quel salaire un Directeur des Ressources Humaines peut espérer obtenir. Il en ressort que plusieurs facteurs peuvent faire varier le fiche de paie d’un DRH :

  • La taille de l’entreprise ;
  • La nature des responsabilités qui vous sont confiées ;
  • Vos années d’expérience ;
  • Votre capacité à négocier votre salaire.

Pour Jérémy, « un DRH dans une entreprise assez classique, en France, peut prétendre à des salaires qui vont de 50 000 € à 100 000 € par an »

Selon une étude Hays réalisée en 2022, un DRH junior (entre 0 et 3 ans d’expérience) pourrait gagner 60 à 70k euros bruts par an. Puis entre 70 à 80k euros entre 3 et 5 ans d’expérience. Il peut gagner entre 80 et 90k euros après 5 ans d’expérience. Enfin, il pourrait dépasser les 90k euros après 8 ans.

Au salaire brut annuel, on peut souvent ajouter des primes diverses et des avantages tels qu’une voiture de fonction, une contribution aux repas, des aides à la formation… selon la générosité de votre employeur.

Quelles sont les possibilités d’évolution possibles ?

Pour beaucoup de professionnels, devenir Directeur des Ressources Humaines est déjà un aboutissement en soi. Cependant, d’après Jérémy, ce qui fait la force d’un DHR, c’est qu’il « possède des compétences transférables ». Cette polyvalence est donc un atout qui offre des possibilités multiples en termes d’évolution.

Ses talents de négociateur peuvent par exemple être mis à profit dans des postes commerciaux. Son expertise et ses années d’expérience l’amènent parfois à intégrer ou créer un cabinet de conseil et devenir consultant externe (en recrutement, en formation, en ressources humaines, etc.).

Pour les plus ambitieux, les postes les plus hauts placés sont envisageables. Comme le rappelle Jérémy, « on intervient sur des aspects très stratégiques, très business, donc j’ai vu des DRH qui évoluaient directement vers des postes de Directeur d’entreprise. »

Alors, prêt à sauter le pas ?

Retrouvez toutes les offres d’emploi DRH

Directeur des Ressources Humaines