Cryptomonnaies : un nouvel écosystème et de nombreuses opportunités pros

  • April 18, 2018

Depuis le début des années 2000, l’industrie financière doit régulièrement faire face à des tentatives de révision de ses modèles. Parmi l’une des plus ambitieuses, la création et la diffusion des cryptomonnaies est en passe de s’imposer durablement comme une alternative viable au système centralisé actuel.

Quelles sont les opportunités de carrière dans le monde de la cryptomonnaie ? Quels sont les chiffres clés du secteur ? Ces nouvelles monnaies impliquent-elles des nouveaux métiers ? Nous avons dressé pour vous un large panorama de ce secteur dynamique dans lequel les opportunités ne manquent pas.

Etat des lieux des cryptomonnaies

Des chiffres impressionnants

Lorsque l’on parle des cryptomonnaies, le premier réflexe consiste à les associer uniquement au très médiatique Bitcoin. S’il est vrai que cette monnaie a boosté le phénomène, il existe aujourd’hui de nombreuses autres monnaies très prometteuses comme l’Ethereum ou le Ripple. Par ailleurs, il existe aussi et surtout un véritable écosystème autour de cette monnaie décentralisée et de tout l’apanage technologique qui la soutient.

Même si elle évolue tous les jours avec une volatilité relativement forte, la capitalisation totale des cryptomonnaies avoisine régulièrement les 250 milliards de dollars. Le Bitcoin avec près de 120 milliards en est évidemment le fer de lance mais des monnaies comme l’Ethereum et ses presque 40 milliards de dollars de capitalisation ou encore le Litecoin et ses presque 7 milliards présentent également des chiffres vertigineux.

Encore plus impressionnant, les volumes échangés quotidiennement tournent autour de 5 à 10 milliards de dollars pour le seul Bitcoin. A fin mars, le Tether a pesé pour presque 2 milliards de dollars d’échanges par jour, et ce malgré son prix fixe à 1$.

Un nouveau type de levée de fonds a vu le jour

Au regard de ces chiffres impressionnants et des revenus qui en découlent, il est de fait peu surprenant qu’une véritable industrie se soit développée. Ainsi, on dénombre aujourd’hui plus de 1 200 cryptomonnaies différentes et surtout plus de 150 fonds spéculatifs qui se sont spécialisés dans cette industrie.

Enfin, l’avènement des cryptomonnaies a donné naissance à un nouveau type de levée de fonds : l’ICO pour Initial Coin Offering. L’ICO est en fait un mélange entre une IPO classique (introduction en bourse) et une levée de fonds via du crowdfunding. Pour lever des fonds, une société émet des actifs numériques appelés tokens (ou jetons) qui peuvent être achetés par n’importe qui contre un échange de cryptomonnaies. Ces tokens offrent un droit d’usage du produit ou du service développé par la société. Surtout, ces tokens sont eux-mêmes échangeables sur une plateforme, à l’image d’une bourse classique, et leurs prix varient en fonction de l’offre et de la demande. Cette possibilité d’échange est la principale différence avec les opérations de crowdfunding.

En décembre 2017 par exemple, plus d’1 milliard de dollars a été levé via des ICO. En février 2018, plus de 179 opérations d’ICO ont été dénombrées dans le monde entier. Face à un tel engouement, de nombreuses sociétés de conseil ont vu le jour et certaines sociétés établies comme Havas ont développé des solutions clés en main pour réussir à lever des cryptomonnaies.

Quel écosystème se développe autour du phénomène cryptomonnaies ?

De nombreuses start-up se positionnent

Pour traiter la masse des échanges mondiaux cités ci-dessus, de nombreuses plateformes d’échange se sont développées. Ces plateformes très technologiques et relativement peu soumises à des obligations réglementaires permettent de fluidifier la circulation des cryptomonnaies dans le monde entier.

Par ailleurs, de nombreuses start-up utilisant la technologie blockchain tentent de se positionner sur la chaîne de valeur de cette technologie prometteuse. BPI France a récemment édité la liste des start-up en vue dans ce domaine. Ainsi, entre les sociétés présentes sur l’infrastructure et le protocole, sur le middleware, sur les nombreuses applications des cryptomonnaies ou sur le conseil et le service, l’organisme a recensé 66 start-up à fort potentiel parmi lesquelles La maison du Bitcoin, Blockchain Partner ou encore Hipay et Tezos.

Les acteurs traditionnels se tranforment

En plus de l’ensemble de ces récentes sociétés qui offrent de réelles opportunités de carrière, des sociétés historiques de conseil, des banques ou encore des cabinets d’avocats ont ouvert des postes spécialisés dans la compréhension de ces nouveaux mécanismes. Pour réussir leur transformation, certaines sociétés historiques cherchent à recruter des compétences en interne et à ouvrir des départements entiers consacrés aux cryptomonnaies. C’est par exemple le cas de Goldman Sachs, une des principales banques mondiales qui a affecté des budgets conséquents à ce sujet. D’autres sociétés préfèrent rester en veille sur ce secteur et acquérir des start-up à l’image de Spotify qui a récemment annoncé le rachat de Mediachain, start-up spécialisée dans le protocole Ethereum, pour calculer au plus précis les revenus à reverser aux artistes.

Entre les start-up en développement et les grands groupes à transformer testant actuellement des prototypes, des POC ou des pilotes, les projets ambitieux ne manquent pas pour des ingénieurs, des commerciaux ou des gestionnaires passionnés par la blockchain.

Quels sont les nouveaux métiers des cryptomonnaies ?

Le développement technologique

Le développement des cryptomonnaies étant avant tout technologique, les principaux besoins sur ce nouveau marché tournent autour des développeurs informatiques. Ces métiers représentent environ 1/3 des offres d’emploi du secteur avec dans certains cas des besoins de spécialisation plus poussée (experts Bitcoin, expert Ethereum…). Les salaires des développeurs seront légèrement plus élevés que du développement « classique ». En effet, face au nombre très restreint de candidatures et face aux grands nombres de postes non pourvus, le pouvoir de négociation des développeurs maîtrisant ces technologies est très important.

Consultant en cryptomonnaie

Par ailleurs, un nouveau métier de consultant en cryptomonnaie s’est récemment développé. Grâce à une parfaite connaissance de l’univers des monnaies décentralisées, les consultants doivent être en mesure de donner des conseils pertinents aux investisseurs, aux sociétés de conseil ou aux dirigeants de start-up pour les aider à prendre des décisions efficaces. Peu de formations existent sur ce métier qui se base sur des compétences techniques et sur l’expérience acquise au sein des start-up ou sociétés du secteur. En fonction du client conseillé, les salaires de ce genre de métier peuvent fortement varier tant la valeur ajoutée peut être importante. Ici aussi, les offres d’emploi non satisfaites sont nombreuses plaçant de ce fait le conseiller en position de force lors d’une négociation salariale.

Métiers relatifs à la sécurité

Enfin, des métiers liés à la sécurité sont également en forte croissance. Le risque relatif à la sécurité des réseaux est le risque majeur de l’industrie des cryptomonnaies et même de la blockchain en général. Des compétences d’architecture réseau, de modélisations mathématiques ainsi que de cryptage sont nécessaires pour être demandées par le secteur. Les cryptomonnaies permettent d’ajouter une nouvelle application à des compétences qui existent déjà chez des ingénieurs numériciens.

Où trouver des formations dédiées ?

En forte veille sur le sujet, les écoles d’ingénieurs commencent à proposer des formations ou des modules de formation dédiés à la blockchain ou aux cryptomonnaies. Néanmoins, ces cursus restent peu nombreux et il est possible d’avoir accès à ces métiers grâce à un parcours plus autodidacte mêlant entreprenariat et formation en ligne.

En effet, face à la très forte augmentation de la demande du secteur, de nombreux MOOCs ont été créés pour former en ligne les experts de demain. Des sociétés spécialisées comme La Maison du Bitcoin ont également mis en place des cursus de formation dédiés à la montée en puissance des ingénieurs et des entrepreneurs.

Enfin, les sociétés de conseil, conscientes de la valeur ajoutée de ce nouveau pan économique ont également développé des modules de formation pour faire monter en puissance leurs ingénieurs conseil. C’est par exemple le cas de Capgemini qui propose un séminaire très dense sur une courte période pour sensibiliser aux enjeux du secteur.

Quel est l’impact sur les métiers traditionnels ?

Grâce aux montants financiers importants générés par ce secteur, de nombreuses grandes sociétés, à l’image des principales banques d’affaires, se sont emparés du sujet. Soucieuses de faire monter en compétences leurs équipes internes, elles n’hésitent pas à affecter une large partie du budget formation à ces nouveaux enjeux.

L’évolution des métiers traditionnels existe donc bel et bien avec des créations de nouveaux postes comme trader de cryptomonnaies ou gestionnaire de fonds ICO. Accompagnées par des sociétés de conseil pertinentes sur ce sujet, les grandes sociétés transforment peu à peu quelques métiers historiques pour faire face à la demande.

Par ailleurs, plus qu’une transformation métier, c’est également l’ensemble du modèle économique de ces structures qui est analysé par des sociétés de conseil. Entre veille sur l’actualité économique de ce marché, sensibilisation en interne, et acquisitions stratégiques, les leviers d’actions des grands groupes sont nombreux pour ne pas être lésés sur le sujet. De ce fait, en tant que conseil, posséder une très bonne lecture de ces nouveaux modèles disruptifs, décentralisées et technologiques ne pourra que vous permettre de créer de la valeur autour de vos compétences.

L’essor des cryptomonnaies impacte donc directement ou indirectement de nombreux secteurs tels que la finance, la distribution ou encore l’énergie. S’il est aujourd’hui encore difficile de parler de cursus de formation tant ces dernières sont en train de naître et de se développer, il est également peu aisé de citer des niveaux de salaire normatifs. Néanmoins, une chose est certaine à ce jour, de plus en plus de sociétés cherchent à recruter des compétences métiers liées à la blockchain et aux cryptomonnaies et cette demande est encore très loin d’être satisfaite. Acquérir des compétences, de l’expérience et un savoir-faire sur ces technologies sera donc un avantage indéniable dans le monde du conseil et de l’ingénierie.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Kevin

Envie de rejoindre Coinhouse ?

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :