triPica

  • Electronique / Télécommunications, Energie, SaaS / Cloud Services
  • Paris
  • www.tripica.com

Après quelques années passées chez Air France, Mathieu a rejoint SFR et à navigué entre direction marketing et stratégie pendant une dizaine d'années avant de créer Joe, un opérateur Mobile digital.

Il fonde triPica en 2016 avec Walid et Christophe, avec l'ambition de permettre aux opérateurs à travers le monde de lancer rapidement leur marque digitale.

Résultat: il est Platinum sur 3 compagnies aériennes.

Christophe a été un des principaux architectes de Sopra. Au cours de sa carrière il a construit un nombre impressionnant de systèmes: billing, collecte, CRM...

triPica est son Graal: la possibilité de créer une stack idéale qui scale, s'opère et se déploie facilement. Si Yoda avait été architecte IT, il se serait appelé Christophe

Diplomée ENSIMAG, Camille a débuté chez triPica en stage de fin d'études pour travailler à la mise en place d'un moteur de règles permettant de gérer des promotions en temps réel. Du lourd. Elle s'attaque maintenant à la 5G, et en allemand s'il vous plait.

Ils sont sociables

Présentation

triPica est un SaaS BSS, en langage profane : une plateforme de facturation et de gestion des clients. Elle permet aux fournisseurs de services d'offrir rapidement à leurs utilisateurs une expérience client entièrement digitale, et de retrouver ainsi l'agilité d'une start-up.

Ses clients sont des grands acteurs des télécoms et de l'énergie, tous à l'international, et ses concurrents sont tous des géants de l'informatique: Ericsson, SAP, Salesforce.

Ce qu'ils recherchent

triPica recherche des candidats qui veulent être fiers de leur travail, qui s'impliquent et font preuve d'autonomie.

Les techs pourront travailler sur une stack IT d'une richesse rare, 100% hébergée dans le cloud Amazon Web Services : un vrai bonheur.

Ils peuvent compter sur une atmosphère de travail bienveillante, sur l'entraide de tous les membres de l'équipe pour résoudre les challenges du quotidien.

Bon à savoir

Chez triPica, pas de table de ping-pong ou de babyfoot ni de chief happiness officer.

En revanche, vous pourrez goûter des spécialités culinaires improbables rapportées d'un pitch commercial en Asie et tenter de battre Sylvain, notre Ops, à Mario Kart (pas gagné).

Vous risquerez surtout de figurer sur notre "Wall of Shame", le mur des petites perles entendues dans le bureau qui nous fait tous bien rigoler.

Intégrer ce profil sur votre site