Celle qui avait un emploi fictif

Tous les 15 jours, retrouvez un nouvel épisode, un nouveau témoignage sans langue de bois, sous la forme d’une discussion intimiste pour questionner ce qu’on met de nous dans ces milliers d’heures passées au travail. Cette semaine :

Épisode 15 - Celle qui avait un emploi fictif

Au bout de quelques mois, Karina accepte une mutation au sein de sa boite. Sur le papier la promotion est alléchante, mais derrière une fiche de poste et un titre un peu ronflants, elle réalise très vite qu’il y a… du vent. Elle regarde les heures passer, essaie de faire évoluer le poste, en parle à sa direction… Rien n’y fait. Alors, rester planquée ou quitter le navire ?

« Qu’est ce que je vais bien pouvoir inventer aujourd’hui pour qu’on ait l’impression que je travaille ? »

Le podcast est disponible sur SoundCloud, iTunes, Deezer et Spotify ! Abonnez-vous pour ne rater aucun épisode, likez, partagez.

Pour aller plus loin

Retrouvez nos articles sur le sujet :

Bientôt vous ?

Si vous souhaitez témoigner, raconter une histoire liée au travail, partager une expérience, n’hésitez pas à nous contacter à cette adresse : podcast@wttj.co

Agathe Morelli

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Le Bureau

Relations entre collègues, rapports à la hiérarchie, échecs, histoires d’amour, quête de sens... Des témoignages qui mettent en lumière la diversité …

Celle qui a fait un burn-out

Louisa aime son travail et lui donne tout, jusqu’à y laisser sa santé. Après plusieurs mois à ignorer les signaux, son corps lâche. C’est le burn-out.

Celle qui voulait tuer son boss

Emma adore son job mais déteste son boss. Si les rapports conflictuels en entreprise sont possibles, comment réagir et poser des limites ?

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :