Celle qui avait lâché l'affaire

Tous les 15 jours, retrouvez un nouvel épisode, un nouveau témoignage sans langue de bois, sous la forme d’une discussion intimiste pour questionner ce qu’on met de nous dans ces milliers d’heures passées au travail. Cette semaine :

Le Bureau #17 - Celle qui avait lâché l’affaire

« On construit une boite, mais à quel prix ? »

Romane est amoureuse et décide de monter un projet entrepreneurial avec son copain. Mais après plusieurs mois à porter ce projet à deux, leur premier « bébé », la situation se dégrade : les sphères pro et perso se confondent, se polluent et font apparaître des incompréhensions et des frustrations. Pour le bien du projet, et le sien, Romane doit prendre une décision. Alors, partir ou rester ? Quitter la boite ou quitter son mec ?

« Pendant un moment je me suis dis : est-ce que tu es prête à rester en couple sans la boite ? Est-ce que tu es prête à garder la boite sans être en couple ? »

Le podcast est disponible sur SoundCloud, iTunes, Deezer et Spotify ! Abonnez-vous pour ne rater aucun épisode, likez, partagez.

Bientôt vous ?

Si vous souhaitez témoigner, raconter une histoire liée au travail, partager une expérience, n’hésitez pas à nous contacter à cette adresse : podcast@wttj.co

Agathe Morelli

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Le Bureau

Relations entre collègues, rapports à la hiérarchie, échecs, histoires d’amour, quête de sens... Des témoignages qui mettent en lumière la diversité …

Celle qui avait un emploi fictif

Karina accepte une mutation au sein de sa boite. Sur le papier la promotion est alléchante, mais la réalité est bien décevante...

Celle qui a fait un burn-out

Louisa aime son travail et lui donne tout, jusqu’à y laisser sa santé. Après plusieurs mois à ignorer les signaux, son corps lâche. C’est le burn-out.

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :