Celui qui mentait sur son adresse

Tous les 15 jours, retrouvez un épisode du podcast Le Bureau : un témoignage sans langue de bois, sous la forme d’une discussion intimiste pour questionner ce qu’on met de nous dans ces milliers d’heures passées au travail. Cette semaine :

Épisode 6 - Celui qui mentait sur son adresse

Dans sa jeunesse, Abiola a été victime d’une double discrimination parce qu’il est noir et habitait en banlieue, à Évry. Pour y échapper, il a longtemps menti sur son adresse pour essayer de trouver sa place. Aujourd’hui, aux commandes d’Argot, le média qu’il a fondé en 2016, il a pris du recul : notre identité ne devrait jamais entraver notre vie professionnelle.

Le podcast est disponible sur SoundCloud et iTunes ! Abonnez-vous pour ne rater aucun épisode, likez, partagez.

Bientôt vous ?

Si vous souhaitez témoigner, raconter une histoire liée au travail, partager une expérience, n’hésitez pas à nous contacter à cette adresse : podcast@wttj.co

Agathe

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Le Bureau

Relations entre collègues, rapports à la hiérarchie, échecs, histoires d’amour, quête de sens... Des témoignages qui mettent en lumière la diversité …

Celle qui était seule contre tous

Pendant des mois Mathilde ressent un malaise au bureau. Et pour cause, elle est victime de harcèlement de la part de ses collègues d'open-space.

Celui qui veut prendre son pied

Il a eu mille vies et autant de métiers très différents. Pour Gildwen le travail doit avant tout être une question de plaisir, rien d'autre.

Celle qui n'aime pas travailler

Fanny n’aime pas travailler et elle l’assume. Dans un monde idéal, elle se passerait bien de devoir s’astreindre à la tâche pour gagner sa vie.

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :