Concepteur-rédacteur

29 août 2019 - mis à jour le 27 oct. 2022

auteur.e

Jean-François

Concepteur-rédacteur chez Oswald Orb

Oh My Job est la websérie vidéo qui vous aide à découvrir les métiers avec ceux qui les exercent. Dans cet épisode, Jean-François, concepteur-rédacteur print et digital, nous partage sa vision du métier et son quotidien chez Oswald Orb.

Le rôle d’un concepteur-rédacteur est de trouver des idées publicitaires et les mots qui les expriment le mieux et de les développer sur différents médias pour différentes marques.

Missions :

En agence, la première mission d’un concepteur-rédacteur consiste à s’approprier le brief créatif d’un annonceur pour proposer différents projets ou concepts innovants qu’il présentera à son directeur de création. C’est ce qu’on appelle la phase de conception.

« La conception-rédaction, c’est vraiment un immense terrain de jeu et la matière première c’est notre imaginaire, notre humour. »

Une fois le projet validé, il passera à la phase de rédaction des textes publicitaires pour servir le discours de la marque et ce sur différents supports. Il peut par exemple, à partir du brief client, écrire une plaquette, communiquer sur une affiche, faire un spot radio ou un spot tv, faire une story Instagram etc. Accompagné du directeur de création, il supervise et coordonne également les différentes phases de production (impression, enregistrement etc.) jusqu’à la livraison final du projet.

« Ce qui me plaît le plus dans le métier c’est de pouvoir changer d’univers, me plonger dans différents domaines, et d’en ressortir l’essence pour pouvoir jouer avec les codes. Une fois qu’on a réussi, c’est là où se produit la magie et on sort l’idée qui fait tilt dans la tête de tout le monde.»

À noter que si la plupart du temps, le concepteur-rédacteur évolue en agence, il peut aussi exercer directement chez l’annonceur auquel cas il aura le rôle de responsable éditorial.

Parcours :

Il n’y a pas de parcours type pour devenir concepteur-rédacteur. On peut être issu d’une école de commerce avec une spécialisation en publicité ou communication ou avoir suivi un parcours plus littéraire (une école de journalisme ou une faculté de lettres). Au vu des compétences littéraires requises, ce deuxième type de profil est très apprécié des recruteurs.

« Pour moi en fait c’est plus les parcours hybrides qui vont être intéressants et enrichissants pour faire ce métier.»

Compétences :

  • Être créatif et avoir une belle plume : le concepteur-rédacteur doit savoir jongler avec les mots et avoir un imaginaire débordant pour proposer des concepts et slogans innovants.

  • Être réactif : très souvent, le concepteur-rédacteur dispose de très peu de temps pour présenter ses projets au client, voire plusieurs projets à plusieurs clients en même temps, il doit donc être capable de travailler rapidement et savoir gérer la pression.

  • Être persévérant : « Il faut être persévérant, patient, parce que 80% de notre travail va passer à la trappe. Sur les 20%, plus de la moitié va être transformé. »

  • Faire preuve d’humilité : « L’erreur c’est de confondre ses convictions avec de l’arrogance. D’un côté, il faut être sûr de soi pour vendre ses idées mais en on a tendance à vouloir faire primer l’esthétique sur l’efficacité donc il ne faut pas être buté, il faut accepter l’avis général. »

Collaborations :

Le concepteur-rédacteur exerce le plus souvent en agence de communication. Après avoir reçu un brief, il sera en phase de conception pendant laquelle il va présenter ses idées au directeur de création dont il dépend. Il travaille toujours en team avec un directeur artistique, print ou web. Une fois le projet validé, il va présenter ses axes aux équipes commerciales qui elles, à leur tour iront présenter ses idées au client. En externe, il peut travailler avec tout un tas de métiers différents, journalistes, comédiens, réalisateurs… tout dépend du budget sur lequel il travaille.

Rémunération :

Pour un profil junior : environ 30 000€bruts annuels.
Pour un profil senior : à partir de 50 000€bruts annuels et potentiellement bien plus pour les créatifs primés.
Aux Etats-Unis: en moyenne 67 863 $/an.

Évolutions :

Selon ses appétences, le concepteur-rédacteur peut évoluer vers un poste de directeur de création où il encadrera ainsi une équipe de créatifs; s’il est plus intéressé par le contenu, le poste de brand-content manager est fait pour lui ; et enfin, s’il a envie de prendre de la hauteur et qu’il est attiré par la dimension stratégique, il peut évoluer vers le métier de planneur stratégique.

Pour découvrir plus de métiers ou explorer d’autres secteurs, retrouvez nos autres vidéos Oh My Job sur Welcome to the Jungle et sur Facebook !

Les thématiques abordées

Concepteur-rédacteur

La newsletter qui fait le taf

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Une fois par semaine, des histoires, des jobs et des conseils dans votre boite mail.

Vous êtes à la recherche d’une nouvelle opportunité ?

Plus de 200 000 candidats ont trouvé un emploi sur Welcome to the Jungle

Explorer les jobs