Jihane Baciocchini : quand la cooptation rime avec diversité

Publié dans Work In Progress

07 déc. 2020

auteur.e
Mélissa Darré

Editorial manager @Welcome to the Jungle

Précieux gain de temps et d’argent, la cooptation est un mode de recrutement alternatif dit participatif. Il permet aux collaborateurs de devenir de véritables ambassadeurs de leurs organisations, en recommandant des personnes de leurs réseaux à leur employeur pour trouver la perle rare idéale pour pourvoir un poste. Au risque néanmoins de basculer dans un recrutement clonique au coeur de l’organisation. Comment instaurer une politique de cooptation en faveur de la diversité ?

Dans cette chronique Work In Progress du 7 décembre 2020, Jihane Baciocchini, directrice du recrutement chez Capgemini explique les raisons qui l’ont conduit à faire de ce mode de recrutement un levier privilégié pour le groupe, qu’elle s’évertue à ne pas être un frein à la diversité des collaborateurs. « C’est vrai qu’il y a un risque, quand dans une même entité, je coopte quelqu’un qui a le même profil que moi, qui a fait la même école que moi, etc. On essaie de faire de façon à ce qu’ils cooptent au-delà de leur périmètre et sortent de leur champ de compétences. On les aide, on leur donne des idées dans les campagnes qu’on fait. Et puis je pense quand même que la cooptation peut être plutôt facteur de diversité quand on pense au recruteur, notamment pour les profils atypiques. Je suis un recruteur, je regarde un CV atypique et bien je ne vais peut être pas lui donner sa chance, sauf quand il est coopté », argumente-t-elle notamment.

Suivez Welcome to the Jungle sur LinkedIn pour découvrir, chaque jour, nos dernières actualités !

Les thématiques abordées
Vous êtes fier de votre culture d’entreprise ?

Donnez-lui la visibilité qu’elle mérite.

Nos solutions
Oups
Contenu indisponible dans la langue choisie
Oups
Contenu indisponible dans la langue choisie
Oups
Contenu indisponible dans la langue choisie
Oups
Contenu indisponible dans la langue choisie