Shodo

Shodo

Ingénieur de l'école Polytech Paris-Saclay promo 2009, Julien a travaillé dans plusieurs grands groupes en tant que Tech Lead. Durant ces années, il a participé à la mise en place de culture la Craft, Domain-Driven Design, Flow et DevSecOps ainsi que la création et l'animation de communautés techniques et de recrutements. Soucieux de démocratiser les bonnes pratiques en termes de cybersécurité applicative, Julien rejoint la fondation OWASP en 2018 en tant que Developer Relations. Animé par la volonté de transmettre, il partage son savoir-faire au sein du blog beyondxscratch.com, et en tant qu'orateur en conférences. Julien a rejoint Shodo en 2020 en tant que Coach Technique, pour son modèle d'entreprise qui lui permet de maintenir son investissement dans la communauté en ne rognant plus sur sa vie perso ainsi que pour les valeurs Craft de Shodo. Aujourd'hui, Julien accompagne les clients dans la mise en place et le renforcement de la culture technique au sein de leur structure, de la stratégie à la tactique.

Diplômée de l’Ecole d’ingénieur en Informatique d’Alger et titulaire d’un Master professionnel en systèmes informatiques de l’université Paris Diderot, Yousra a travaillé pour différents grands groupes où elle intervient dans des missions de développement ou d’audit dans différents secteurs d’activités. Elle décide de rejoindre Shodo en 2020 pour sa communauté craft développée, ainsi que son modèle économique transparent. Avec ses 9 ans d’expériences enrichissantes, elle endosse aussi bien le rôle de développeuse ou de tech lead. Yousra accompagne les clients lors de la phase de mise en place de solutions techniques, de la conception à la livraison, tout en veillant au respect des bonnes pratiques du craft.

Raphaël cumule 14 années d'expériences et il trouve ça assez ouf. Il n'est pas très malin, donc il essaie toujours de rendre les choses le plus simple possible, afin de comprendre son travail plusieurs semaines après. Comme ce n'est pas facile de rendre les choses simples, il s'inspire souvent des bonnes idées de la communauté craft. D'ailleurs, c'est pour ça qu'il a rejoint Shodo, car la direction technique était "ouf" qualitativement. Il dit souvent "ouf" à la place de n'importe quel superlatif. Et il fait le plus souvent possible des tests unitaires. Ça le rassure. Il a aussi rejoint SHODO parce qu'on lui a proposé beaucoup de jours de congés eu égard de son expérience. Il aime développer, mais surtout améliorer le code, moderniser l'usine de build, ajouter une composante ops aux applications. Les projets "from scratch", c'est pas sa tasse de thé. Il est plus "Impérial Stout" d'ailleurs. Après 2 ou 3 années un peu éloignées du développement (SRE / Coaching / Cloud DevOps), Raphaël est revenu à ses premiers amours. Il accompagne actuellement un éditeur de logiciel dans la réduction de la dette technique de son application.

Présentation

Shodo est une ESN qui entend bien changer les règles du jeu, grâce à son modèle social unique bâti sur la transparence, la confiance, et surtout la redistribution des richesses. En 2021, Shodo a même décidé d’ouvrir 30% de son capital à ses membres.

Le but ? Redonner du sens au salariat. Comment ? En combinant les aspects flexibles et rémunérateurs du modèle freelance, tout en profitant de la sécurité d’un CDI et du soutien d’une communauté d’entreprise. Et pas n’importe quelle communauté ! Shodo est attachée à la qualité logicielle. Elle s'inspire de la calligraphie japonaise dont les valeurs sont semblables à celle du mouvement du "software craftsmanship". C'est aussi ça l'esprit Shodo : estimer que de ne pas être seul et faire partie d’un groupe, qui plus est composé de crafters, est le meilleur moyen de garder le cap de l’excellence !

Ce qu'ils recherchent

Tous les membres de Shodo sont engagés, exigeants et généreux. Ils et elles sont appelé.e.s les “Sho-doers”, car tous sont aussi bien capables de développer, auditer, organiser ou coacher. Shodo est donc à la recherche de développeurs convaincus par les principes du software craftsmanship, en quête d’amélioration continue et qui ont à cœur de partager avec la communauté.

Bon à savoir

Chez Shodo on trouve :

  • Une grille de salaire ouverte et transparente
  • Des marges fixes et transparentes
  • Une carte bancaire d’entreprise : terminées les notes et avances de frais
  • Des congés supplémentaires contractuels : de 1 à 2 semaines en fonction du nombre d’années d’expérience
  • Un compte de formation individuel (CFI) de 5000€ par personne et par an, reconductible d’année en année : le budget restant ne disparaît pas aux oubliettes le 1er janvier
  • Minimum de 5 journées de destaffing, dit “journées communauté” : rencontrer ses collègues, faire sa veille ou bosser sur des projets peuvent maintenant se faire sur le temps de travail afin de respecter l’équilibre vie pro/ vie perso.
  • Les Shod’apéro, des Shominaires, et tout plein d’événements en Sho… pour les volontaires qui souhaitent prolonger le plaisir en dehors des horaires de travail !

Intégrer ce profil sur votre site