armée de l'Air et de l'Espace

armée de l'Air et de l'Espace

Diplômée de l’Ecole de l’Air, Claire a effectué la formation de pilote de chasse au sein de l’armée de l’Air et de l'Espace. Après une affectation à l’escadron de chasse 1/7 Provence à Saint-Dizier sur Rafale, elle effectue deux années d’encadrement à l’Ecole de l’air. Elle est maintenant affectée au sein de l’Escadron de Chasse et d’Expérimentation 1/30 « Côte d’Argent » en tant que chef des opérations. Elle coordonne et planifie les expérimentations des prochains matériels des avions de chasse français et prend part à celles-ci sur Rafale.

Après deux années en classe préparatoire aux grandes écoles, Benjamin intègre l’Ecole de l’Air en 2002. Il en ressort en 2005 avec un diplôme d’ingénieur en aéronautique, un Master en mécanique, et le rêve de voler aux commandes d’un avion de chasse.

Trois années supplémentaires de formation en vol le mènent aux commandes d’un Mirage 2000 D au sein du prestigieux Escadron de Chasse 1/3 « NAVARRE ». D’abord équipier, puis leader, il participe aux opérations aériennes en Afghanistan, en Libye, et en BSS.

En 2015, après 7 années passées au sein du NAVARRE, il quitte les cabines étroites et retrouve l’Ecole de l’air de Salon-de-Provence en tant que commandant de promotion. Une nouvelle expérience, un nouveau défi : former les futurs officiers de l’armée de l’air et de l’espace. A la suite, Benjamin effectue un échange de trois ans dans l’Aviation Royale Canadienne. En charge de développer des concepts et des projets d’innovations pour nos alliés canadiens, il travaille avec des partenaires industriels et universitaires sur des domaines très prometteurs tels que l’intelligence artificielle.

De retour en métropole, Benjamin se lance dans une nouvelle aventure technologique, celle des drones MALE. Pilote à distance au sein du prestigieux Escadron de Drone 1/33 « BELFORT » depuis l’été 2020, Benjamin retrouvera bientôt les théâtres d’opérations de l’armée de l’air et de l’espace, mais aux commandes d’un Reaper cette fois. Un nouvel avion, un nouvel environnement, un équipage constitué de quatre spécialités différentes pour une mission commune, autant de raisons de se remettre en question pour continuer d’avancer, d’évoluer, et de servir avec la même passion qu’il y a 20 ans.

Diplômé d'un Baccalauréat d’Economie et Social, Marc a démarré son parcours professionnel directement au sein de l’armée.

Après avoir passé le concours en tant que sous-officier, Marc décide d'intégrer la spécialité de Défense Sol-Air dans l’armée de l’Air et de l’Espace. Sa mission ? Protéger les grands événements (comme le Défilé du 14/07, les réunions internationales (G7) mais aussi les évènements sportifs) contre toutes menaces aériennes.

Diplômé d’un BAC STI génie électronique, Adrien a démarré son parcours professionnel dans l’armée de l’Air et de l’Espace en 2005.

Dans un premier temps il suit une formation militaire initiale, puis, dans un deuxième temps il suit la formation technique lui permettant de devenir Technicien systèmes embarqués. A l’issue de sa formation, il choisit sa première affectation sur la base aérienne de Cambrai et travaille sur Mirage 2000C.

Après des formations en équipements de bord, commande de vol électrique, génération électrique, système de navigation et d’armement et perfectionnement à la réparation des câblages de type Captons, il répare et entretient les systèmes de bord des avions de chasse en France et en opérations extérieures à Djibouti, au Tchad, en Lituanie ou encore en Espagne.

En 2012 muté sur la base aérienne de mont de Marsan, Adrien réussi le concours et devient chef d’équipe sur Rafale C et B. Après avoir suivi la formation relative à ce nouvel avion au sein du centre de formation et de transformation Rafale ainsi qu’à l’escadron de soutien technique aéronautique Adrien est maintenant formateur pour les jeunes brevetés français ainsi que pour les mécaniciens étrangers en formation à l’atelier.

Aujourd’hui Adrien continu à entretenir et réparer les Rafale sur de nombreux théâtres d’opération comme en Jordanie ou aux Emirats Arabes Unis. De plus, impliqué dans les traditions de l’armée de l’Air et de l’Espace Adrien appartient à l’escadrille SPA 162 « TIGRE ».

Après l’obtention d’un BEP Electronique puis d’un BAC PRO Systèmes Electroniques Numériques le sergent-chef Kevin se lance dans les tests de sélection. Il peut alors rejoindre l’Ecole de Formation des Sous-Officiers de l’Armée de l’Air pour la spécialité de Moniteur de Simulateurs de Vol. I A l’issue de ces formations il rejoint l’Ecole de Pilotage de l’Armée de l’Air en 2013 sur simulateur de vol GROB120AF pendant cinq ans. Il participe ainsi à la formations d’élèves-pilotes français et étrangers ainsi que la formation d’élèves moniteurs simulateur.

En 2018, il est choisi pour devenir primo-formateur sur Pilatus PC-21 où il continue de transmettre son savoir et son expérience au profit de stagiaires pilotes et jeunes moniteurs simulateur.

Après un BTS en informatique, Antoine s’engage dans l’armée de l’Air et de l'Espace en 2014. Il suit une formation militaire et une formation professionnelle lui permettant de devenir technicien administrateur réseaux.

A l'issue de sa formation il est affecté sur la base aérienne 709 de Cognac au sein de la DIRISI (Direction Interarmées des Réseaux d'Infrastructure et des Systèmes d'Information). Les six premiers mois il travaille à la section Proximité afin de prendre ses marques et découvrir les facettes de son nouvel environnement de travail, le fonctionnement d'une base aérienne, et ses missions du quotidien.

Il occupe par la suite un poste à la section Administration Réseau et Système en qualité d’administrateur, qu’il occupe encore aujourd’hui.

Depuis son arrivée dans cette cellule, il a effectué 2 exercices : TLP (Tactical Leadership Programme) en Espagne en 2016 et AURORA en Suède en 2017, ainsi que deux Opérations extérieures, en 2018 et 2019 au Tchad.

Son travail quotidien consiste en l’administration des équipements des différents réseaux (INTERNET, INTRADEF, INTRACED) et des serveurs de la DIRISI, de l’assistance à l’utilisateur à distance. Son périmètre d’action s’étend sur la Base aérienne 709 de Cognac et la base aérienne 722 de Saintes.

Adrien a depuis toujours été passionné par l’aéronautique. Après l’obtention d’un diplôme d’ingénieur en mécanique en 2011, il travaille pendant quatre premières années au sein d’un grand équipementier aéronautique, sur la conception de systèmes et la gestion de projets.

En 2016, il décide de donner un nouveau virage à sa carrière en intégrant l’armée de l’Air et de l’Espace en tant qu’officier sous contrat. Évoluant dès lors dans l’univers de l’avion de transport A400M, il participe au quotidien à la préparation des missions du transport aérien militaire, en soutien des équipages. En conciliant chaque jour son sens de l’engagement, une activité sportive soutenue et des responsabilités croissantes, il a pu développer de nombreuses connaissances dans le domaine des opérations aériennes et participer à plusieurs détachements à l’étranger.

Passionné depuis toujours par l’électronique, l’informatique et les innovations technologiques associé, Patrice rêve de maitriser toute ces connaissances qui lui permettrait de mener à bien ses différents projets. Après une formation générale et un BAC Scientifique en poche, il obtient son BTS Systèmes Électronique en 2010 lui permettant ainsi de consolider et d’approfondir ses connaissances. Conscient de l’évolution technologique permanente et de l’indissociabilité de l’informatique et de l’électronique dans le futur, il décide en 2011 de préparer une licence MIP (Mesure Physique Informatique).

Il prend la décision en 2012 de s’engager au sein de l’armée de L’Air et de l’Espace. L’armée de l’Air et de l’Espace lui a financé entièrement la formation en tant que mécatronicien. Cette formation lui permet de travailler sur des systèmes aussi divers que varié et du plus ancien au plus récent.

Son métier lui impose une consolidation constante de ses connaissances devant l’évolution permanente des systèmes électronique et informatique auxquels il est confronté.

Le caporal-chef Joris a 10 ans d’ancienneté au sein de l’Armée de l’Air et de l’Espace, dont 8 chez les forces spéciales en tant qu’opérateur en groupe action au CPA 10 (Commando Parachutiste de l’Air n°10). En 2008, son bac pro en poche, il fait un passage de quelques mois à la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris avant de s’orienter vers l’Armée de l’Air et de l’Espace en 2011. Engagé en tant que militaire du rang, il effectue sa formation initiale à Saintes, puis enchaine les stages commando (MAQUIS, MATOU, ATTILA et BELOUGA) jusqu’à son affectation dans un groupe action du CPA 10.

A son arrivée à l’unité en 2013, Joris entre tout d’abord dans un groupe d’assaut avant d’intégrer un groupe qualifié CTLO (contre-terrorisme et libération d’otages). Régulièrement projeté en OPEX (opération extérieure), notamment au Levant et au Sahel, il y met en pratique les différentes qualifications acquises au cours de sa carrière : sauvetage au combat, CTLO, chuteur opérationnel à grande hauteur et à très grande hauteur sous oxygène, protection rapprochée, reconnaissance de terrains sommaires, etc. En parallèle de sa vie militaire, Joris mène une vie de famille normale avec sa femme et ses enfants. Il est ceinture noire de Judo et passionné de CROSSFIT, sport qu’il pratique depuis plus de 8 ans.

Présentation

Créée en 1934 l’Armée de l'Air est devenue l'armée de l'Air et de l'Espace le 11 septembre 2020.

365 jours par an, 7 jours/7, 24 heures/24, les femmes et les hommes de l'armée de l'Air et de l'Espace assurent avec détermination la protection des français.

Pilotes, mécaniciens, contrôleurs aériens, fusiliers commandos, pompiers, spécialistes de l'infrastructure, informaticiens, sauveteurs, officiers renseignement, etc.

Tous, dans leurs domaines de compétences respectifs, participent aux succès des opérations aériennes.

Ce qu'ils recherchent

L'armée de l'Air et de l'Espace recherche 3500 futurs Aviateurs et Aviatrices dans plus de 50 métiers.

Elle recrute du niveau 3ème au BAC+5.

Être Aviateur, c'est évoluer au sein d'une communauté riche de valeurs de respect mutuel, de sens du service, d'intégrité et d'excellence.

Bon à savoir

Rejoindre l’armée de l’Air et de l’Espace, c'est la certitude de construire son avenir.

Nous avons le métier qui vous correspond : maintenance aéronautique, cyber sécurité, mécanique générale, logistique, réseaux et télécommunication, infrastructure, informatique, protection défense, opérations aériennes et spatiales ou encore devenir pilote de chasse.

Exercer son métier au sein de l’armée de l’Air et de l’Espace c’est vivre une expérience qui a du sens, exercer un management de proximité, se voir confier des responsabilités partagées et l'opportunité d'évoluer au sein de la famille des Aviateurs.

Intégrer ce profil sur votre site