Comment réagir quand un entretien d'embauche se passe mal ?

Entretien d'embauche : comment réagir quand il se passe mal ?

C’est l’angoisse de chaque personne recherchant un emploi, la bête noire des candidats stressés : l’entretien d’embauche. Qu’on le passe à distance ou en présentiel, nous ne sommes jamais à l’abris d’un râté. Rassurez-vous, cela peut arriver à n’importe qui ! Un recruteur désagréable, un trac intense, une réponse qui ne plaît pas ou simplement un feeling qui ne passe pas… Les causes sont nombreuses et ne remettent pas toujours vos capacités professionnelles en question. Parfois, un entretien décevant peut aussi être le signe que l’entreprise n’est pas faite pour vous (eh oui, c’est aussi à vous de choisir chez qui vous voulez bosser !) Néanmoins, si le job vous plaît et que vous aimeriez rattraper le coup, il existe quelques astuces pour vous aider à mettre, malgré tout, toutes les chances de votre côté.

Comment réagir pendant l’entretien ?

La première réaction, quand on sent que l’entretien ne se passe pas comme prévu, c’est de paniquer et de perdre ses moyens. Résultat : la situation ne fait que s’empirer. Quoi qu’il se passe, commencez par respirer un bon coup pour vous recentrer sur la situation.

Votre interlocuteur tique à l’une de vos réponses

Dites-vous que toute erreur est rattrapable ! Cela peut arriver à tout le monde de répondre à côté ou de sortir une énormité sous le coup de l’émotion. L’important est de se recentrer rapidement et d’enchaîner : avouez au recruteur que vous n’avez peut-être pas très bien compris sa question et demandez lui de clarifier, vous pouvez aussi reformuler votre idée, ou bien tout simplement lui demander pourquoi il ne semble pas d’accord avec vous, cela pourrait lancer une discussion qui vous permettra de justifier votre point de vue ou de reformuler votre idée. Un recruteur appréciera toujours un candidat qui montre son ouverture d’esprit, sa capacité à se remettre en question ou à entendre des avis opposés aux siens.

Le recruteur n’est pas attentif

La personne en face de vous semble plus préoccupée par ses mails que par ce que vous dites ? Le feeling ne passe tous simplement pas ? Ne vous renfermez surtout pas. Vous allez devoir redoubler d’efforts ! Vous pouvez d’abord tenter de capter son attention en le nommant « Monsieur X, permettez-moi d’ajouter… », en énergisant votre présentation, voire en lui posant directement une question pertinente sur le poste. Autre astuce : dans le fil de la conversation, rebondissez subtilement en lui posant une question sur son travail ou sur son parcours. C’est humain, notre cerveau ne refuse jamais une occasion de parler de nous ! Ainsi, le recruteur se verra obligé de réintégrer l’échange. Ensuite, il vous suffira de garder son attention en posant régulièrement des questions, en l’interpellant, voire en diluant quelques touches d’humour dans vos échanges (avec subtilité bien sûr).

Des frustrations à la fin de l’entretien ?

Un sujet que vous souhaitiez aborder n’est pas tombé ? Vous auriez aimé développer certains points mais n’avez pas eu l’occasion ? Ou avez le sentiment que vous vous êtes planté sur une réponse ? La fin de l’entretien peut être le bon moment pour rectifier le tir et gagner quelques points. « Il était également important à mes yeux de mentionner que… », « En repensant à la question que vous me posiez tout à l’heure, je me disais que… » Vous n’avez rien à perdre à tenter de clarifier certaines choses ! D’ailleurs, n’hésitez pas à demander si vous avez su répondre aux questions ou si votre candidature intéresse le recruteur.

Mail ou pas mail ?

Après un entretien, il est généralement conseillé d’envoyer un mail de débriefing et de remerciement aux personnes qui vous ont reçu. Quand l’entretien ne s’est pas très bien passé, le mail de remerciement est l’occasion rêvée de montrer ce que vous valez vraiment. Prenez le temps de le rédiger et de bien choisir vos mots. Dans ce mail, à envoyer au plus tôt :

  • Ne ressassez pas ce qui s’est mal passé, vous replacerez de mauvais souvenirs dans la tête des recruteurs
  • Ajoutez des informations complémentaires, c’est l’occasion d’évoquer les points que vous avez oubliés de mentionner en entretien
  • Montrez que vous avez réfléchi à l’échange, et proposez de nouvelles idées pour l’entreprise
  • Joignez des documents attestant de vos capacités professionnelles : travaux, projets, lettres de recommandation.

Si vous n’étiez pas dans votre assiette à cause d’une maladie, de soucis familiaux ou autre, vous pouvez également le préciser. Ne l’utilisez pas comme “excuse” ou comme argument pour attendir le recruteur, mais dites simplement que vous étiez préoccupé.

Ce mail de “rattrapage”, nouvelle preuve de votre motivation pour le recruteur, pourrait faire la différence. En effet, la démarche prouve une certaine maturité et la capacité de se remettre en question de manière “active”.

En revanche, si le problème vient d’un mauvais feeling ou de l’attitude désagréable de l’interlocuteur, réfléchissez bien. Un mail pourrait peut-être vous aider, mais avez-vous vraiment envie de travailler dans une ambiance délétère ?

Vous n’avez pas le poste ? Faites le point

Malgré tout ce que vous avez fait, vous n’avez pas été choisi ? Restez courtois avec interlocuteur et demandez-lui son feedback sur votre entretien et votre candidature. Si le recruteur vous donne une réponse, celle-ci pourra vous aider à mieux préparer votre prochain rendez-vous. Puis refaites-vous le film de l’entretien assez rapidement afin de l’avoir bien en mémoire. Vous pourrez analyser les points qui ont péché et faire le bilan pour vous améliorer la prochaine fois. Soyez le plus honnête possible avec vous-même, vous aurez ainsi les clés pour ne pas reproduire le même schéma.

Râter un entretien peur arriver à tout le monde. Si vous n’avez pas su montrer tout l’éventail de vos compétences, que vous n’avez pas su vous vendre comme vous auriez pu le faire, n’en faites pas un drame. Prenez plutôt du recul et apprenez de vos erreurs !

En revanche, si cette situation se répète, vous pouvez envisager de vous faire coacher par un professionnel des ressources humaines : vous pourrez ainsi mieux appréhender cette étape de recrutement, grâce à des simulations filmées et décryptées par exemple.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook, LinkedIn et Instagram ou abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles !

Photo by Braden Hopkins on Unsplash

Alexandra

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Préparer un entretien d'embauche

Un entretien réussi est un entretien que l'on aura bien préparé. Nos conseils pour arriver serein et optimiser ses chances le jour J.

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :