Briller à la machine à café le 29 novembre

Actualités travail du 29 novembre 2018

Parce qu’on sait à quel point paraître malin est primordial lors des pauses entre collègues - surtout si le boss tend l’oreille -, la rédaction de Welcome to the Jungle vous livre toutes les deux semaines les dernières actus chaudes du monde du travail. On vous en prie, c’est normal.

Monde

#Salaires

À l’approche de Noël, vous vous plaignez des quelques chiffres en bas de votre fiche de paie ? Apparement, vous ne devez pas être les seuls ! L’organisation internationale du travail (OIT) publiait lundi dernier son rapport annuel sur les salaires dans le monde, et les résultats ne sont pas bons : la croissance des rémunérations n’a jamais été aussi faible en 10 ans. En 2017, cette croissance a ralenti à 1,8%, et devrait demeurer faible pour 2018. L’OIT pointe également du doigt une différence salariale encore « inacceptable » entre femmes et hommes, environ 20 % de moins pour ces premières (lire ci-dessous pour la France).

#Robots

Combien de métiers pourront demain être assurés par des intelligences artificielles ? En Chine en tous cas, après les robots maîtresses ou infirmiers, on fait le pari que les présentateurs télé virtuels peuvent également faire un carton ! L’agence de presse officielle Chine nouvelle a ainsi dévoilé à l’écran deux journalistes plus vrais que nature - cravates comprises ! - pour déclamer les titres des journaux en anglais et en chinois. Une invention coûteuse qui pourrait s’avérer rentable : ces robots brushingés ne se fatiguent jamais et peuvent travailler 24h/24, 7jours/7

Lire aussi dans notre rubrique : Workers

“Code-switching” : quand les minorités s’adaptent aux “codes” blancs

France

#Parité

Comment combattre les inégalités de salaires qui subsistent toujours entre les femmes et les hommes* ? Jeudi 22 novembre, les ministres Muriel Pénicaud et Marlène Schiappa ont présenté l’”index de l’égalité femmes-hommes”, un outil de notation pour enjoindre les entreprises à faire davantage sur ce terrain de l’égalité. Concrètement, les entreprises de plus de 50 salariés seront désormais notées sur 100, et gagneront ou perdront des points en fonction du succès de leurs politiques paritaires. Cinq critères s’affichent prioritaires : les écarts dans les rémunérations, les augmentations et les promotions, la question des retours de congés maternité mais également la présence de femmes parmi les plus hauts salaires des structures. Chaque entreprise aura trois ans pour atteindre la note minimale de 75 sur 100, sous peine d’une pénalité financière allant jusqu’à 1% de sa masse salariale.
Pour rappel, à poste et âge égal en France, l’écart stagne à 9% alors que le principe “à travail égal, salaire égal” est gravé dans la loi depuis 46 ans.

#SantéMentale

Le chiffre est inquiétant. Selon une étude de la fondation Pierre Deniker, parue lundi 26 novembre, plus d’un actif sur cinq (soit 22%) serait sujet à des risques de troubles mentaux. 28 formes de détresses psychiques (à ne pas confondre avec le burn-out) ont été repérées, parmi lesquelles : des symptômes dépressifs, des symptômes anxieux, la présence d’idées suicidaires et une altération du fonctionnement de l’individu. Ainsi, des témoignages de travailleurs stressés, inquiets pour leur futur et en manque de communication et d’aides dans leur structure émaillent l’étude. Toujours selon la fondation, les femmes sont sensiblement plus touchées que les hommes (26% contre 19) et quatre conditions de travail sont particulièrement à risques : le fait de travailler plus de 50 heures par semaine, de travailler en flex office, les trajets de plus d’une heure et demi matin et soir ou encore le travail de nuit.

#ArrêtsMaladie

Prendre un arrêt maladie ? Non merci ! D’après une étude menée par l’assureur Malakoff Médéric nous serions de plus en plus nombreux à renoncer à un arrêt maladie pour… continuer à travailler. 23% des prescriptions ne seraient ainsi pas respectées : selon l’étude 15% des salariés auraient renoncé totalement à ce repos nécessaire, et 8% auraient repris le taff avant terme. Et ce alors que le nombre d’arrêts maladie prescrits, particulièrement les longs, augmente ! Plus gênant encore, la moitié de ces témoins ont regretté ce choix : baisse de productivité, moindre qualité de travail, maladie plus longue que prévue ou encore rechute. Les plus prompts à renoncer à leur arrêt maladie s’avèrent être les chefs d’entreprise, pour près de 48%.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook et abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles !

Photo by WTTJ

Entreprises à découvrir :
Smallable
Niji
Margo Bank
Coyote System
Moment
Jedha
WiredScore
Advalo
Club Maté
Farmitoo
Lulu dans ma rue
Actusite
Weloop
Spintank

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :