Psst : Inscrire « en recherche » sur LinkedIn pourrait nous desservir

Pourquoi mettre « en recherche » sur LinkedIn peut nous desservir

Être en recherche d’emploi sans passer par la case LinkedIn n’est pas la meilleure des stratégies. Le réseau compte en effet parmi les outils incontournables pour trouver les bons contacts pros, à savoir ceux qui peuvent vous ouvrir de nouvelles opportunités.

Si vous cherchez un travail, il peut vous sembler tout naturel de le préciser dans votre titre de profil. On vous arrête tout de suite ! Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas franchement souhaitable. Pour mieux comprendre comment les recruteurs et les chasseurs de tête se servent de la plateforme, nous avons rencontré Aurora Pulido, coach en développement professionnel et en stratégie marketing sur LinkedIn. Voici ses conseils pour optimiser votre profil, à commencer par son titre.

LinkedIn est devenu incontournable

To be or not to be sur LinkedIn ? Aurora Pulido a un avis bien tranché sur la question : « Si vous n’êtes pas sur LinkedIn, vous n’existez pas en tant que professionnel. » Aujourd’hui, tout le monde ou presque s’accorde à souligner l’importance du réseau quand on veut faire évoluer sa carrière – notamment si vous êtes en recherche de poste. LinkedIn vous permet de recevoir des notifications d’offres d’emploi, d’étendre votre réseau professionnel et de parler en détail de votre parcours. C’est aussi là que de nombreuses entreprises viennent puiser de nouveaux talents.

Quand on perd son travail, il semblerait logique de commencer par modifier le titre de son profil. Attention cependant à ne pas jouer la carte de l’hypertransparence. L’une des (grosses) erreurs courantes est d’utiliser l’espace disponible pour dire qu’on est sans emploi, à la recherche d’un poste ou de « nouvelles opportunités ».

Les enjeux d’un bon titre de profil

1. Accrocher le recruteur

Nom, photo et titre de profil : ce sont les premiers éléments visibles dans les résultats de recherche. Le titre de votre profil est donc tout ce que vous avez pour retenir l’intérêt du recruteur. « Si votre titre l’accroche, le recruteur clique dessus. Si votre intro lui plaît ensuite, il poursuivra alors sa lecture. »

Il est important de savoir que les entreprises « ne limitent pas leurs recherches aux candidats en recherche d’emploi ». Vous pensiez qu’il était judicieux d’indiquer d’emblée que vous êtes dispo ? Pas forcément.

Pas du tout, en fait, insiste Aurora Pulido. Faire savoir que vous n’avez pas de travail à l’heure actuelle peut vous desservir, tient-elle à avertir. En effet, les recruteurs sont souvent davantage séduits par les « candidats passifs », ces talents déjà en poste et ne cherchant pas spécialement ailleurs.

2. Plaire au moteur de recherche

Vous utilisez LinkedIn pour votre recherche d’emploi ? Les entreprises font la même chose pour repérer de nouveaux talents. « À l’image de Google, le moteur de LinkedIn est non-sémantique : quand je recrute, je renseigne les mots-clés correspondant à mon besoin et j’obtiens une liste de résultats. Les profils que j’obtiens sont ceux qui m’intéressent. »

Les recherches sur LinkedIn fonctionnent comme celles que vous faites sur Google. Pensez au mots-clés que vous utilisez et à la logique que vous suivez dans vos requêtes. Vous taperez par exemple « Professeur particulier d’anglais », un responsable recrutement cherchera quant à lui un « rédacteur spécialisé SEO » ou un « développeur Python avec cinq ans d’expérience ». Chacun obtiendra respectivement une liste d’offres d’emploi et une liste de profils correspondant aux mots-clés saisis.

Sachant cela, on comprend mieux pourquoi « au chômage », « en recherche active » ou autres formules équivalentes ne sont pas idéales dans un profil LinkedIn : il y a peu de chance que les recruteurs tapent ces mots dans leur recherche. Les inscrire en titre de profil vous exclut automatiquement des résultats de recherche et peut vous faire passer à côté d’opportunités.

3. Vous positionner en 120 caractères

Autre bonne raison de ne pas vous annoncer « en recherche active » dans votre titre de profil : vous consommez 120 précieux caractères sur une info qui ne rend pas votre profil attractif aux yeux des recruteurs.

Aurora Pulido insiste : « Contrairement à ce qu’on peut penser, ceux qui recrutent ne passent pas leur temps à éplucher les profils sur LinkedIn. Ils y vont deux ou trois fois par semaine, regardent trois-quatre choses et c’est tout. Ils font une recherche très ciblée, selon leurs besoins précis. »

Si vous vous contentez de préciser « en recherche d’emploi » dans votre titre de profil, vous ratez l’occasion de mettre en avant votre métier et vos compétences. Cela complique la tâche du recruteur et ne joue donc pas en votre faveur. « La vérité est dure à entendre, mais c’est très clair : vous aurez beau être le candidat idéal, ne comptez pas sur quelqu’un qui ne vous connaît pas (et n’a pas beaucoup de temps) pour lire votre profil en entier et voir si ça pourrait matcher. »

Pour optimiser votre profil LinkedIn, il faut comprendre comment les recruteurs s’en servent pour trouver les candidats dont ils ont besoin, d’où l’importance du titre dans les résultats de recherche.

Bien choisir votre en-tête

Nous venons de le voir, le titre de votre profil n’est pas là pour annoncer que vous cherchez un job. C’est en revanche l’endroit idéal pour dire ce qui vous démarque des autres, votre valeur ajoutée pour une entreprise et tout ce qui peut vous rendre plus intéressant aux yeux d’un recruteur. En d’autres termes, voyez votre en-tête LinkedIn comme une version ultracondensée de votre lettre de motivation.

Aurora Pulido cite les trois ingrédients d’un bon titre de profil :

1. Employez les bons mots-clés

« Tâchez de connaître les quatre ou cinq mots-clés qui se rattachent à votre profession et d’être au clair sur le poste que vous visez. Mentionnez-les de préférence en premier dans votre en-tête. »

2. Soyez explicite

« Indiquez clairement ce que vous faites. Une personne consultant votre profil pour la première fois doit pouvoir le comprendre facilement. »

3. Restez vous-même

« Vous n’êtes pas un robot. Sur certains profils, on devine clairement l’utilisation de mots-clés servant uniquement à remonter dans les résultats de recherche. »

Rédiger son titre de profil nécessité un peu de temps, souligne Aurora Pulido. « Cela signifie revenir sur votre parcours professionnel, vos expériences, les moments de votre carrière dont vous êtes particulièrement fier. C’est aussi étudier à fond la question du type de poste que vous visez. » C’est précisément ce poste que vous devez mentionner dans votre en-tête. Plus vous êtes explicite et précis, plus il sera facile pour les recruteurs de vous différencier des autres candidats.

Une fois que vous avez déterminé ce que vous voulez dire, faites le lien entre vos atouts professionnels et les mots-clés qu’emploient les recruteurs, de façon à ce que tout ce qui est nécessaire figure dans votre titre. « C’est vraiment là, dans ce que tout le monde voit en premier, que vous devez communiquer, vous positionner et vous différencier. »

Étudiez de près les offres d’emploi qui vous intéressent

Pour connaître les mots-clés en usage chez les recruteurs que vous voulez toucher, pensez à étudier le contenu des offres qui vous intéressent. « Il faut vous imprégner des descriptifs de poste. Généralement, les candidats les ignorent alors que c’est vraiment important. Choisissez-en une vingtaine et prenez le temps de les analyser jusqu’à parfaitement les comprendre. Il est primordial de vous approprier les termes employés pour mieux les reprendre dans votre profil. »

En reprenant dans votre titre de profil le vocabulaire employé dans les descriptifs de poste, vous vous alignez sur les recherches effectuées par les recruteurs et serez mieux positionné de façon générale.

Comment faire savoir que vous cherchez un travail ?

Dans votre profil figure une rubrique où vous pouvez informer LinkedIn que vous cherchez un travail. L’option se trouve dans le menu « Préférences de recherche d’emploi » : activez le bouton « Faire savoir aux recruteurs que vous êtes à l’écoute de nouvelles opportunités ». LinkedIn signalera aux intéressés que vous êtes ouvert aux nouvelles offres. « C’est le bon endroit pour dire que vous êtes disponible », explique Aurora Pulido.

Rappelons pour finir qu’il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir de votre réseau sur LinkedIn. Veillez à ce que vos contacts sachent que vous êtes à la recherche d’un nouveau poste. Informez-les par exemple en message privé. Enfin, les entreprises s’appuient elles aussi sur leur réseau pour trouver des candidats. Il ne vous reste plus qu’à entrer en contact avec les bonnes personnes pour faire valoir votre parcours.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook, LinkedIn et Instagram ou abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles !

Photo d’illustration by WTTJ, traduit de l’anglais par Sophie Lecoq

Cristina Fernández

Periodista Freelance

  • Add to favorites
  • Share on Twitter
  • Share on Facebook
  • Share on LinkedIn

Related reads

Latest articles

How to write speculative cover letters

You've found your dream company. But there are no open positions. Should you give up? No! Use these tips to write a strong speculative cover letter.

Follow us!

Receive advice and information on new hiring companies directly in your inbox each week.

You can unsubscribe whenever you want. We won't bother you, promise. To learn more about our data protection policy, click here

And on our social networks: